Janvier 15, 2021
Par Rebellyon
339 visites


Voici l’appel lyonnais.

Street party demain 14h au 225 cours Emile Zola

En soutient au sound system en mandat de dĂ©pot qui risque 10ans ferme pour avoir fait danser des gens en teuf le 31 dĂ©cembre

Faites tourner …Un Max de soutient en faisant la TEUF

Tout en faisant Un Gros « fuck Â» au keuf

et le communiquĂ© des organisateur·rices de la la fĂȘte est Ă  retrouver sur expansive.info

A toutes celles et ceux qui se demandent pourquoi une telle volontĂ© de faire la fĂȘte pour ce nouvel an, la rĂ©ponse tient en quelques mots : une annĂ©e de tristesse, d’anxiĂ©tĂ© et de privations.

La dĂ©termination dont a fait preuve le public pour accĂ©der Ă  la fĂȘte n’est que la manifestation d’un dĂ©sir profond de lĂącher-prise. Ces espaces de libertĂ© sont inhĂ©rents Ă  nos sociĂ©tĂ©s depuis la nuit des temps. C’est un besoin inaliĂ©nable pour nombre d’entre nous.

Pourtant, la jeunesse, la fĂȘte et la culture sont montrĂ©es du doigt tous les jours. Nous serions les bourreaux irresponsables de nos ainé·e·s et des plus fragiles, grands vecteurs de la propagation du virus. Face Ă  cette culpabilisation incessante, la jeunesse se retrouve rĂ©duite Ă  ne voir qu’un obscur brouillard comme seule perspective. Et aprĂšs le Covid, le climat !

Nous n’acceptons donc pas que seuls les intĂ©rĂȘts Ă©conomiques puissent passer outre les prĂ©cautions sanitaires, encore davantage lorsque le malaise crĂ©Ă© par l’absence d’espaces de culture et de sociabilisation engendre de graves consĂ©quences sur la population. Nous comprenons que cela puisse ĂȘtre choquant. Nous avons tous et toutes dans nos proches une personne Ă  risque et nous tenons aussi Ă  les protĂ©ger. Mais il faut entendre qu’il existe aussi des vies dĂ©sĂ©quilibrĂ©es par cet Ă©tat de morositĂ© ambiante et d’isolement constant. La consommation d’antidĂ©presseurs a considĂ©rablement augmentĂ©. Les instituts psychiatriques sont saturĂ©s. Nombre de gens ont perdu leur emploi. Beaucoup ne supportent pas ce climat anxiogĂšne et des alternatives socioculturelles sont nĂ©cessaires. Pourtant quasiment rien n’est fait de ce cĂŽtĂ©-lĂ . Ni pour soigner ni pour prĂ©venir.

Nous avons donc rĂ©pondu Ă  l’appel de celles et ceux qui ne se satisfont pas d’une existence rythmĂ©e uniquement par le travail, la consommation et les Ă©crans, seul·e·s chez eux le soir. Notre geste est politique, nous avons offert gratuitement une soupape de dĂ©compression. Se retrouver un instant, ensemble, en vie.

Lire la suite ici

Publiez !

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rĂ©daction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait Ă  travers l’interface privĂ©e du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment ĂȘtre publiĂ© !
Si vous rencontrez le moindre problĂšme, n’hĂ©sitez pas Ă  nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info




Source: Rebellyon.info