Communiqué AL

Alternative libertaire adresse toute sa sympathie au camarade de la librairie anarchiste Publico, à Paris, hospitalisé après avoir été blessé d’un coup de couteau à la tête en plein travail.

L’agresseur a pris la fuite et, selon les témoins, ses motivations semblaient politiques : frapper la Fédération anarchiste.

Nous exprimons notre pleine et entière solidarité à la FA. Alternative libertaire se tient à sa disposition pour toute initiative en réaction à cette agression.

Un risque existe que l’individu réédite son geste. Cela devrait inciter tous les lieux militants, révolutionnaires et libertaires de la région parisienne à redoubler de (…)
Suite »

En juin se tiendra le congrès fondateur d’une nouvelle organisation communiste libertaire. Elle sera ouverte à toutes celles et ceux qui en ont assez du capitalisme, des inégalités sociales, racistes et sexistes, et qui pensent qu’il faut rompre avec les institutions politiques actuelles.

Depuis le 17 novembre 2018, le mouvement des gilets jaunes est venu briser la vitrine du macronisme. En participant massivement aux manifestations, les travailleurs et les travailleuses sont venues rappeler que la lutte des classes était plus que jamais à l’ordre du jour.

La colère qui a commencé à s’exprimer et qui continue de bouillir est légitime. Elle est dirigée tout d’abord contre Macron et son gouvernement, qui appliquent sans complexe la loi (…)
Suite »

Blanquer, notre cher ministre réactionnaire, voit désormais se dresser contre lui un front qui va des lycées au primaire. Un aspect important mais rarement analysé de sa politique est son caractère autoritaire  : dans les écoles, ce sont des pratiques autogestionnaires précieuses qui sont menacées.

Début avril, à l’occasion d’une journée de grève, les école primaires rejoignent le secondaire dans la lutte, avec des taux de grévistes qui vont de 30 % en moyenne dans certaines académies à 70 % à Paris. En effet, à la triste perspective d’une casse du lycée public engagée par Blanquer, le projet de loi pour l’école de la «  confiance  » (sic) ajoute la mise à sac de l’école. D’une part, l’article 6 de la loi devrait conduire à la fermeture d’écoles rurales à (…)
Suite »

Le 15 avril ont pris feu l’épaisse charpente en chêne qui couvrait une cathédrale, mais aussi le point de repère de toutes les traversées de Paris, et un témoignage glorieux des espoirs, du génie et du travail des hommes et des femmes qui l’ont construit.

Même si le dispositif médiatique lui souffle dans les voiles, l’émotion est sincère et il n’est pas question de la moquer. Mais quelle amertume de la voir devenir un prétexte à redorer le blason des généreux milliardaires propriétaires de LVMH, L’Oréal, JC Decaux, Bouygues ou Total, et à donner l’illusion bien temporaire d’une unité nationale au milieu de la crise sociale.

D’autant que la démonstration de la capacité qu’a la société de lever en deux jours (…)
Suite »

Mouvement libertaire

La création d’une nouvelle organisation communiste libertaire, ce n’est pas rien. Surtout quand il s’agit à deux organisations politiques de fusionner pour créer une nouvelle entité capable de prendre le meilleur dans l’organisation et les pratiques militantes de chacun, sans renier son passé ni son histoire. Retour sur plusieurs mois intenses d’échanges et de création.

Alternative libertaire (AL) et la Coordination des groupes anarchistes (CGA) ont entamé depuis plus d’un an un processus qui doit aboutir en juin 2019 à la création d’une nouvelle organisation regroupant les communistes libertaires. Premiers contacts

C’est en décembre 2017 qu’Alternative libertaire a reçu, un message de la CGA nous proposant une rencontre. Alternative libertaire a bien entendu répondu favorablement à cette proposition : nous sommes (…)
Suite »

Antifascisme

Benjamin Netanyahou, à la tête d’Israël depuis maintenant dix ans, multiplie sur le plan national et international les alliances avec des réactionnaires de tous poils. À l’international, il est l’un des acteurs d’une nouvelle alliance entre les dirigeants se revendiquant du retour à l’ordre et à la morale et d’un même rejet de la démocratie et des minorités tout en s’appuyant sur les classes possédantes et les religieux fanatiques. Tour d’horizon des alliances de cette nouvelle internationale réactionnaire et xénophobe.

Les ennemis de mes ennemis sont mes amis ». Ce dicton maintes fois employé s’avère aujourd’hui totalement justifié pour qualifier le sens des politiques d’alliances menées depuis de nombreuses années maintenant par divers dirigeants issus de rangs ou soutenus par des partis de la droite dite « de gouvernement ».

Jair Bolsonaro au Brésil, Donald Trump aux États-Unis, Viktor Orban en Hongrie, ­Andrzej Duda en Pologne et le « patriarche » Netanyahou sont la (…)
Suite »


Article publié le 09 Mai 2019 sur Alternativelibertaire.org