Novembre 28, 2020
Par La Feuille De Chou
303 visites


feuilledechouphoto

La manifestation pour la liberté à Strasbourg from feuille de chou on Vimeo.

Gros succĂšs de la manifestation de Strasbourg contre la loi fait par la police pour la police. A partir de 11h30, un premier rassemblement s’est tenu devant le monument aux morts place de la RĂ©publique, appelĂ© par des mĂ©dias. Quelques dizaines de participants, une prise de parole d’une journaliste retraitĂ©e, d’une voix faible sans amplification. Puis le responsable de la Feuille de chou est intervenu pour dĂ©noncer l’article erronĂ© paru le matin mĂȘme dans le quotidien rĂ©gional du groupe EBA appartenant au CrĂ©dit Mutuel. La critique de ce papier se trouve ici dans le numĂ©ro prĂ©cĂ©dent de la Feuille de chou.

Georges Yoram Federmann psychiatre et quelques autres interventions from feuille de chou on Vimeo.

Peu Ă  peu des manifestants sont arrivĂ©s, certains non sans ĂȘtre bloquĂ©s un temps et contrĂŽlĂ©s par des policiers en civils du cĂŽtĂ© de la rue du marĂ©chal Foch, certains ne portaient pas le brassard Police orange, alors qu’ils Ă©taient en civil.
De l’autre cĂŽtĂ© de la place, une camionnette de la police nationale Ă©tait garĂ©e et filmait avec sa camĂ©ra haut placĂ©e l’AssemblĂ©e gĂ©nĂ©rale qui a prĂ©cĂ©dĂ© le cortĂšge. Elle Ă©tait aussi surmontĂ©e de gros projecteurs (la nuit tombe avant 17h).
ConformĂ©ment Ă  l’habitude prise il y a dĂ©jĂ  deux ans quand les Ag du QG RĂ©publique Strasbourg Gilets Jaunes ont commencĂ©, chaque samedi matin, la parole a Ă©tĂ© donnĂ©e Ă  qui la demandait.
Un peu aprĂšs 13h30, la manifestation s’est organisĂ©e avant de faire un demi-tour de la place pour s’engager avenue de la LibertĂ©, la bien nommĂ©e puisqu’il s’agissait de dĂ©fendre les libertĂ©s contre un pouvoir autoritaire qui nous mĂšnerait vers un rĂ©gime comme en CorĂ©e du Nord ou dans la Turquie d’Erdogan, ou plus prĂšs et en Europe ceux d’Orban en Hongrie ou de la Pologne.
La manifestation a grossi en cours de route jusqu’à compter des milliers de participants.Un ami qui compte toutes les manifestations de notre ville a comptĂ©, deux fois, prĂšs de 7000. Selon la police on aurait Ă©tĂ© 1500, selon le Journal, 3500.
Plus des trois-quarts des manifestants Ă©taient des jeunes, un bon signe pour l’avenir des luttes, un mauvais pour la clique Ă  marron et les financiers et gros industriels mondialisĂ©s dont il est le domestique.

Avenur de la Liberté pour la liberté à Strasbourg from feuille de chou on Vimeo.

Il faut rappeler, parce que c’est pas dans le Journal, que cette Ă©norme mobilisation a Ă©tĂ© initiĂ©e d’abord par un rassemblement de travailleurs de la culture, devant la DRAC, puis par les gilets jaunes qui, aprĂšs avoir dĂ©filĂ© deux fois Ă  300 dont une fois aux flambeaux ont dĂ©cidĂ©, au vu des carences de la gauche strasbourgeoise de manifester, et pour rĂ©aliser l’unitĂ©, de prĂ©parer cela par une rĂ©union Zoom qui a rassemblĂ© il y a quelques jours 47 participants et plus de 20 organisations, syndicales, politiques et associatives.

DĂ©part de la manifestation

Véhicule de police avec caméra et projecteurs Strasbourg from feuille de chou on Vimeo.

Contrairement Ă  ce qu’éditaient les DNA du 28, il n’y avait pas plusieurs manifestations, mais un rassemblement Ă  11h30 et une seule manifestation unitaire Ă  13h prĂ©cĂ©dĂ©e de l’AssemblĂ©e gĂ©nĂ©rale ouverte Ă  tous selon le principe de dĂ©mocratie horizontale Ă  la base, sans chef ni hiĂ©rarchie, c’est Ă  dire une dĂ©mocratie directe sans reprĂ©sentant qui est le modĂšle pour la rĂ©organisation de toute la sociĂ©tĂ©, une fois qu’on aura virĂ© Macron et sa clique et dĂ©truit le systĂšme capitaliste.
La manifestation a Ă©tĂ© d’une calme extraordinaire. Seuls les premiers rangs scandaient des slogans. On a eu l’impression que ce calme signalait la dĂ©termination de ceux et celles qui ont compris Ă  quel rĂ©gime police ils-elles ont Ă  faire. Mauvais augure pour Macron, excellente nouvelle pour le peuple qui aspire Ă  ĂȘtre rĂ©ellement souverain.

Fuite des fascistes vers la police

Une fois arrivĂ©s prĂšs de la pĂ©niche Atlantico, quai des PĂȘcheurs, un groupe de fascistes, dĂ©guisĂ©s en Black-Blok, a Ă©tĂ© repĂ©rĂ© et chassĂ© de nos rangs, quelques coups ont Ă©tĂ© Ă©changĂ©s. Merci aux antifasciste qui ont contraint les fachos Ă  courir en groupe, pour se rĂ©fugier, derriĂšre le cordon de police stationnĂ©s au dĂ©but de la Krutenau, rue Munch. Et la complicitĂ© entre les fasciste et la police, dite nationale, mais qui n’est qu’une milice au service du pouvoir a Ă©tĂ© aussitĂŽt dĂ©montrĂ©e puisque les policiers ont tirĂ© des grandes lacrymogĂšnes, une fois que les fasciste ont trouvĂ© refuge auprĂšs de leurs frĂšres.
La manifestation s’est poursuivie vers la place du Corbeau oĂč elle a stationnĂ© un peu face Ă  un cordon de gendarmes qui une fois n’est pas coutume exhibait comme c’est la rĂšgle, leur RIO.
Il Ă©taient lĂ  pour barrer la route vers l’huypercentre et permettre aux badauds sevrĂ©s de courses pendant le confinement, de faire les boutiques, illustrant Ă  merveille le slogan des associations Ă©colos: “Travaille, consomme et ferme ta gueule”
Une fois arrivĂ©s avant 16h place de l’Etoile, alors qu’on avait jusqu’à 17h pour manifester, beaucoup de manifestants se sont dirigĂ©s vers l’HĂŽtel de police en arriĂšre du bĂątiment de la mairie et de l’EuromĂ©tropole. Des gendarmes mobiles gardaient le bocal des keufs. Peu Ă  peu, les gendarmes se sont mis Ă  tirer des lacrymogĂšnes pour faire reculer les gens, on se demande pourquoi car Ă  cette heure on Ă©tait encore dans le timing de la manifestation limitĂ©e Ă  17h par la prĂ©fĂšte Josiane Chevalier. Les gens reculaient puis avançaient Ă  nouveau dĂšs que les gaz Ă©taient dissous. Enfin des gendarmes se sont avancĂ©es et ont fait refluer peu Ă  peu tout le monde jusqu’aux rails du tram. Pour s’en aller encore fallait-il passer par le bon vouloir des CRS et des gendarmes qui bloquaient un pont puis un autre laissant un Ă©troit passage pour sortir. Des manifestants ont Ă©tĂ© repoussĂ©s jusqu’au centre commercial puis nassĂ©s une fois les grilles fermĂ©es!

vidéos à suivre





Source: La-feuille-de-chou.fr