Sébastien Gagnon, adjoint  de Storm Alliance pour la région du Saguenay.

Depuis la chute de Dave Tregget, le fondateur de Storm Alliance (SA), et son remplacement par un homme aussi charismatique qu’un manche à balai, l’organisation est sur son déclin.  
Toutefois, malgré leur amateurisme, leur apparente démobilisation et leur manque de rigueur intellectuelle, l’organisation demeure une menace. Storm Alliance, une organisation au nom et aux initiales qui ne sont pas sans rappeler les Sturmabteilung (SA), une organisation paramilitaire du Parti national-socialiste des travailleurs allemands, représente un important vecteur de radicalisation. 

Propager la haine n’est pas un droit constitutionnel

Frustrés depuis plus d’un an par une succession d’échecs, certains membres se sont radicalisés et ont décidé de faire taire leurs opposantEs, et ce, de toutes les façons possibles.
Comme par hasard, le faux compte d’un anti-antifa (bref un fasciste), qui veut en découdre physiquement avec des antifascistes, commente la publication. Pourtant ce dernier n’a que 2 amis.


Le harcèlement c’est lorsque des individus décident de s’en prendre à des gens sur le seul motif qu’ils et elles sont issuEs de communautés culturelles ou religieuses minoritaires.  Par exemple, en affichant sur une mosquée le logo et les tracts d’une organisation d’extrême-droite. Ou bien, en affichant des pancartes avec l’inscription « Saguenay Ville blanche » un peu partout sur le territoire, pour ne nommer que les incidents survenus au Saguenay.
Mais qui est ce Sébastien Gagnon ? 

Sébastien Gagnon, c’est avant tout un petit salarié qui fabrique des armoires au Saguenay. Il a retourné sa colère sur les immigrantEs et la communauté musulmane. Il s’est fait remarquer à l’hiver dernier pour avoir fait partie d’une révolte au sein du Klan 02, ce qui a entraîné la disgrâce d’Éric Proulx, alias ti-loup-fourre-tout.  Éric Proulx aurait voulu exercer une sorte de droit de cuissage sur sa copine et nouvelle grande dragonne du Klan 02, Marie Louve. Sébastien Gagnon a ensuite quitté le Klan pour rejoindre Storm Alliance. Il a par la suite gravi les échelons après une succession de départs de gens considérés comme plus modérés au sein de l’organisation. En juin dernier, Gagnon, appartenant à une franche radicalisée de Storm Alliance, a été nommé adjoint pour la région du Saguenay. 
Dans la foulée de cette nomination, les tentatives d’agressions contre des militants et militantes associés à la gauche se sont multipliées au Saguenay, culminant avec la tentative d’intimidation d’un campement politique sur un terrain vague
Rappelons que le campement a été érigé pour dénoncer les impacts de l’embourgeoisement sur les habitantEs du centre-ville de Chicoutimi: la vie chère, l’augmentation des loyers, la désertification alimentaire, la pénurie de logements de qualité et abordables, etc. Mais aussi pour revendiquer que le terrain en proie à la spéculation soit réservé pour un usage social: jardin collectif, forêt nourricière, zone cédée aux initiatives autonomes des gens du quartier, logements sociaux, parc, etc. Toutefois, soyez assuré que malgré les tentatives d’intimidation nous recommenceront.  Ni la Ville, ni les promoteurs, ni l’extrême-droite ne viendront à bout d’un centre-ville solidaire. 
Les sous-traitants de La Meute au Saguenay

Pour terminer, outre vouloir s’en prendre physiquement à ses opposantEs, les membres de Storm Alliance au Saguenay font aussi dans la sous-traitance pour La Meute.