Décembre 6, 2020
Par La Bogue
313 visites


Saint-Yrieix-la-Perche, le 29 novembre 2020

Ces derniers jours, des militants de ANVCOP21 Sud Limousin ont dénoncé la surproduction et la surconsommation. Cette action s’inscrit dans le cadre de la semaine de mobilisation contre le Black Friday et Amazon.

Les militants de l’ANVCOP21 ont apposé de nombreux messages pour sensibiliser l’opinion sur les choix de société à faire : « Moins de biens, plus de liens », « Moins de béton, plus de moutons », « Moins de monoculture, plus de biodiversité », « Moins d’Amazon, plus dans ma zone », etc.

L’ANVCOP21 est un collectif né en 2015 pour dénoncer l’inaction des gouvernements face à la crise climatique, une crise environnementale et sociale. Amazon et le Black Friday sont des symboles de la fuite en avant d’une société productiviste. ANVCOP21 propose des actions non violentes et la désobéissance civile pour infléchir les actions gouvernementales et alerter l’opinion publique.

« La crise du Covid, comme d’autres précédemment, doit nous servir à repenser en profondeur nos modes de consommation et de production. C’est une époque où il faut provoquer un changement de cap. On ne peut plus dire qu’on a le temps, il faut agir pour avoir un avenir ! » s’indigne une des militantes du mouvement. « Cette crise a montré, à nouveau, que notre société basée sur l’exploitation des richesses naturelles et des êtres humains n’était pas résiliente ».

Un autre militant ajoute : « Alors que la crise sanitaire actuelle fragilise bon nombre de petits commerçants et menace des milliers d’emplois, les dirigeants politiques continuent de soutenir la consommation à outrance », comme à travers le e-commerce et Amazon par exemple.

Des mobilisations contre Amazon ont lieu sur tout l’Hexagone jusqu’au Black Friday, symbole du laxisme du gouvernement en matière d’actions concrètes pour repenser nos modes de consommation. De nombreuses personnes exigent une taxe exceptionnelle sur les dividendes d’Amazon et autres multinationales, taxe qui servira à soutenir les commerces de proximité et une réelle transition écologique.








Source: Labogue.info