en / fr / es / pt / de / it / ca / el

🔮 Info Libertaire

🏮 Les derniĂšres actualitĂ©s du web militant, en direct !


Les publications de 272 collectifs anarchistes sont automatiquement affichées ici
Fil de nouvelles actualisé chaque 5 minutes

Spot, un chien-robot de flics ?


DĂ©cembre 13, 2020
Par Point De Ruptures
139 visites


Nous relayons deux textes parus sur la crĂ©ation phare de l’entreprise Boston dynamics, ce chien−robot appelĂ© SPot qui vient d’ĂȘtre commercialisĂ©.
il n’a pas fallu longtemps pour qu’il traverse l’Atlantique et fasse une sortie dans la ville de nantes.
et La police américaine est déjà sur le coup !

par nantes révoltée
DYSTOPIE : UN « ROBOT CHIEN Â» DE SURVEILLANCE TESTÉ DANS LES RUES DE NANTES

Le quadrupĂšde robotisĂ© fait aboyer les vrais chiens et pleurer les enfants sur la Place Graslin, Ă  Nantes le 9 dĂ©cembre. Il faut dire que cet automate jaune qui imite un sorte de labrador haut sur patte, et sautille en s’approchant des passants a de quoi effrayer. Il s’agit du robot « SPOT » conçu par l’entreprise amĂ©ricaine Boston Dynamics. Depuis quelques mois, ce robot est commercialisĂ© largement, et l’entreprise qui le fabrique a nouĂ© un partenariat avec une « start-up » nantaise du numĂ©rique.

La boite qui fait dĂ©filer ce robot dans le centre-ville de Nantes s’appelle « intuitive Robots ». L’entreprise « conçoit et intĂšgre des solutions logicielles intelligentes pour diffĂ©rents robots ». Intuitive Robots a signĂ© un partenariat avec Boston Dynamics pour assurer la commercialisation du « robot chien » sur le marchĂ© europĂ©en, ainsi que « l’intĂ©gration matĂ©rielle et logicielle pour adapter les capacitĂ©s du robot au besoins des clients », peut-on lire sur un site de Nantes MĂ©tropole.

Mais Ă  quoi peut bien servir ce chien Ă©lectronique dotĂ© de camĂ©ras, de dĂ©tecteurs de mouvements et commandĂ© Ă  distance ? Un simple jouet ? Un gadget marketing pour montrer que « Nantes est une ville innovante » ? Pas seulement, ces robots auront des implications trĂšs concrĂštes dans nos vies. « Le robot Spot permet de rĂ©aliser des missions d’inspection, de dĂ©tection ou de collecte de donnĂ©es, notamment dans des environnements dĂ©structurĂ©s, difficiles d’accĂšs ou dangereux pour les humains » expliquent ses concepteurs, qui veulent le dĂ©ployer largement « dans le courant de 2021 ». Demain donc.

La premiĂšre mission du robot chien est donc la surveillance et la « reconnaissance » en terrain hostile. L’armĂ©e amĂ©ricaine teste d’ors et dĂ©jĂ  de tels robots pour des « missions de renseignement, de surveillance, d’inspection, de cartographie et de communication ». Quelle utilitĂ© dans les villes ? On peut imaginer rapidement, dans un contexte de surveillance de masse et de « ville connectĂ©e » oĂč tous les dĂ©placements doivent ĂȘtre tracĂ©s, ces chiens robots dotĂ©s de camĂ©ras avec reconnaissance faciale par exemple. L’équivalent des drones, mais au sol.

Autre utilisation dĂ©jĂ  rĂ©alisĂ©e : le robot chien qui flique la population en cas de pandĂ©mie. Au mois de mai dernier, cet automate patrouillait dans un parc de Singapour pour faire « respecter la distanciation sociale ». Le chien jaune diffusait un message sur les « gestes barriĂšres » et interdisait aux humains de s’approcher, puisqu’il est dotĂ© d’une camĂ©ra capable d’évaluer le nombre de visiteurs dans le parc et la distance entre les personnes. Effrayant.

Dernier exemple d’utilisation concrĂšte d’un tel outil, en France cette fois : le robot au service de l’industrie nuclĂ©aire. L’Andra – l’Agence nationale pour la gestion des dĂ©chets radioactifs – qui fabrique une poubelle de dĂ©chets nuclĂ©aires gigantesque dans l’Est de la France, a Ă©tĂ© la premiĂšre Ă  vouloir s’appuyer sur les capacitĂ©s de ce robot dont elle finance le dĂ©veloppement. Pour son projet controversĂ© d’enfouissement souterrain de dĂ©chets nuclĂ©aires, le robot sera envoyĂ© dans les galeries pour superviser les travaux. Le chien a d’ailleurs Ă©tĂ© utilisĂ© sur le site de Tchernobyl.

Surveillance, guerre, industrie nuclĂ©aire 
 « l’innovation » capitaliste en pĂ©riode de durcissement autoritaire et de crises gĂ©nĂ©ralisĂ©es n’augure rien de rassurant.

Sources :
‱ VidĂ©o du robot place Graslin :

https://invidious.snopyta.org/watch?v=_u3aRc-yjRY

‱ Un chien robot pour faire respecter la distanciation sociale :

https://www.leparisien.fr/video/video-singapour-un-chien-robot-pour-faire-respecter-la-distanciation-sociale-17-05-2020-8318592.php

‱ Intuitive robots :

https://www.nantes-amenagement.fr/2020/12/01/intuitive-robots-soffre-de-nouveau-marche-avec-le-robot-spot/

‱ Partenariat nuclĂ©aire :

https://www.usinenouvelle.com/article/l-industrie-c-est-fou-le-nouvel-etudiant-de-mines-nancy-est-un-chien-robot.N1007934


par le secours rouge

USA: La police teste les robots de Boston Dynamics

https://invidious.snopyta.org/watch?v=xYbhKHfZSEE

La police de l’État du Massachusetts a louĂ© les services de Spot, le chien-robot de Boston Dynamics pour un essai de 3 mois. Ce robot d’abord destinĂ© Ă  usage industriel, est capable de transporter des marchandises dans un entrepĂŽt, de grimper les escaliers, d’inspecter un site difficile d’accĂšs pour les opĂ©rateurs humains ou d’arpenter avec aisance des terrains accidentĂ©s. Disposant d’une autonomie de 90 minutes, il peut se dĂ©placer Ă  une vitesse maximale d’1,6 mĂštre par seconde, fonctionne Ă  des tempĂ©ratures comprises entre -20 °C et 45 °C et dispose d’une vision Ă  360 degrĂ©s l’aidant Ă  Ă©viter les obstacles. Pouvant Ă©galement ĂȘtre utilisĂ© sous la pluie, ce chien-robot peut transporter des charges utiles allant jusqu’à 14 kilogrammes. Les entreprises s’offrant ses services ont par ailleurs la possibilitĂ© de l’équiper de capteurs et de modules matĂ©riels supplĂ©mentaires lui permettant d’effectuer une vaste gamme de tĂąches.

Le contrat de location avec la police du Massachusetts stipulait que les membres du service de dĂ©minage pourraient faire appel Ă  ses services Ă  tout moment et Ă©valueraient « ses capacitĂ©s en matiĂšre d’action policiĂšre, en particulier l’inspection Ă  distance des environnements potentiellement dangereux ». Le porte-parole de la police de l’État, a dĂ©clarĂ© que « La technologie des robots est un outil prĂ©cieux pour les forces de l’ordre en raison de sa capacitĂ© Ă  fournir une connaissance de la situation dans des environnements potentiellement dangereux ». En dehors des essais (voir vidĂ©o ci-dessous), ce modĂšle de chien-robot a Ă©tĂ© utilisĂ© Ă  deux reprises dans le cadre d’opĂ©rations bien rĂ©elles, au sujet desquelles le porte-parole de la police s’est montrĂ© discret.



on Twitter


on Facebook




Source: Pointderupture.noblogs.org
Commenter Dans Le Forum


SUIVEZ-NOUS
SUR TWITTER
SUIVEZ-NOUS
SUR MASTODON
SUIVEZ-NOUS
SUR TUMBLR




Anarchist news | Noticias anarquistas | ActualitĂ© anarchiste | Anarchistische Nachrichten | NotĂ­cias Anarquistas | Notizie anarchiche | NotĂ­cies anarquistes | ΑΜαρχÎčÎșÎź ÎŸÎŒÎżÏƒÏ€ÎżÎœÎŽÎŻÎ±

Tout le contenu de ce site est sourcé de sites externes. Les opinions exprimées sur ce site appartiennent aux auteurs originaux et ne représentent pas nécessairement celles de Infolibertaire.net ou de ses partenaires. [Avertissement Légal]