Mai 20, 2019
Par Non Fides
125 visites


Accueil > Articles > Vieilleries > Sportifs, je vous hais !


Par Arthur Cravan (1887-1918)

lundi 20 mai 2019


ParallĂšlement Ă  la vieille exaltation religieuse du sacrifice qui, aujourd’hui dĂ©sacralisĂ©, n’en reste pas moins une Ă©ternelle apologie du renoncement, il est conforme Ă  la morale de nos maĂźtres de vouloir remettre au goĂ»t du jour la non moins ancienne exaltation de l’effort.

On aurait pourtant tort de ne voir dans cette insistante invitation Ă  l’effort qu’une forme modernisĂ©e de la traditionnelle sollicitation au labeur. Elle est plus que cela. Et d’abord pour cette raison qu’elle s’adresse Ă  tous, et donc Ă©galement Ă  ceux qui, pour le meilleur ou pour le pire, sont justement privĂ©s de ce labeur (ou s’en sont privĂ©s eux-mĂȘmes). Il faut ainsi comprendre cette exaltation comme une pressante invitation Ă  l’oubli : de soi, de la perception que l’on a du monde, de ce que l’on est et de ce que l’on pourrait ĂȘtre. A tous Ă©gards, le sport et l’idĂ©ologie du dĂ©passement de soi qu’il vĂ©hicule rĂ©pondent Ă  cette finalitĂ©. Aussi le mot connu d’un de ses plus fameux propagandistes est-il devenu la principale rhĂ©torique de la domination : l’essentiel est de participer, participation qu’il faut bien Ă©videmment considĂ©rer aujourd’hui dans son sens le plus large. Active au travail, sur le stade, au bureau de vote
 ou passive devant son tĂ©lĂ©viseur. La pratique d’un sport est Ă©videmment un exutoire (donc participe Ă  l’oubli) des frustrations les plus diverses, et l’encouragement Ă  son dĂ©veloppement est ainsi un des fers de lance de la stratĂ©gie d’intĂ©gration de toutes les rĂ©voltes que notre Ă©poque ne manque pas de susciter. Aussi la tentative de mise au pas de la jeunesse rebelle des banlieues passe-t-elle d’abord par un encadrement sportif, le sport Ă©tant ici compris comme une forme de communication et d’expression admissible par une jeunesse qui n’a comme seul langage que celui de la rĂ©volte dĂ©sespĂ©rĂ©e. On connaissait dĂ©jĂ  les stages sportifs organisĂ©s dans le cadre des opĂ©rations « anti-Ă©tĂ©s chauds Â» ; on construit maintenant des Ă©coles de police au cƓur des citĂ©s, et la pratique sportive consensuelle est prĂ©sentĂ©e comme Ă©lĂ©ment central de la rĂ©conciliation, un dialogue possible entre jeunes et police, l’essentiel Ă©tait comme prĂ©cĂ©demment de participer.

D‘un autre cĂŽtĂ©, la mise en spectacle du sport, sa vedettisation, permet Ă©galement de maintenir la fiction d’une possible ascension sociale, dĂ©mocratiquement accessible Ă  tous, et transcendant les critĂšres d’origine sociale ou ethnique (les footballeurs les plus connus ne sont-ils pas d’origine modeste ? et les meilleurs d’entre eux ne sont-ils pas noirs ?). En devenant idĂ©ologique, le sport est ainsi devenue pĂ©dagogie civique, participant en cela Ă  l’élaboration du mythe de la rĂ©ussite individuelle et de la rĂ©alisation de soi-mĂȘme. Car dans ce mĂȘme mouvement il suscite et permet une identification aux modĂšles dominants auxquels il convient d’adhĂ©rer : ceux des battants et des gagneurs, hors desquels il n’y a point de salut. Passive ou active, avec ou sans illusion sur sa finalitĂ©, l’adhĂ©sion Ă  cette idĂ©ologie passe Ă©videmment par la nĂ©gation de sa propre libertĂ©. Car si elle exalte le « dĂ©passement de soi-mĂȘme Â», c’est avant toute chose, pour ceux qui s’y adonnent, au prix d’un renoncement Ă  soi et d’une contrition permanente. Qu’il suffise par exemple de voir un joggeur en plein effort pour comprendre Ă  quelles flagellations il se condamne en expiation d’une fausse conscience toujours plus envahissante (on sait qu’en matiĂšre d’aliĂ©nation, fĂ»t-elle la plus moderne, les vieux rĂ©flexes religieux ne sont jamais trĂšs loin).

Alors, dans la rue, ne verrons-nous bientĂŽt plus que des sportifs ? Nous avions appris Ă  cracher sur les curĂ©s (ou leurs homologues musulmans, israĂ©lites ou autres) et sur tous les tenants de quelque ordre que ce soit, il convient dĂ©sormais de ne pas oublier les sportifs !

Arthur Cravan (1887-1918).




Source: Non-fides.fr