A l’appel de 20 collectifs de Sans-Papiers, de la Marche des SolidaritĂ©s, des États GĂ©nĂ©raux des Migrations et de plus de 230 organisations, des Sans-Papiers marchent depuis le 19 septembre des quatre coins du pays pour atteindre Paris dans une grande manifestation le samedi 17 octobre.

Ils et elles revendiquent la régularisation de tou·te·s les sans papiers, la fermeture des centres de rétention administrative et un logement pour toutes et tous.

Les travailleurs et les travailleuses sans papiers sont exploité·e·s, prĂ©carisé·e·s par des patrons qui profitent souvent de leur situation administrative pour s’affranchir du code du travail. La situation sanitaire a rĂ©vĂ©lĂ© l’importance de leurs mĂ©tiers, en particulier dans les secteurs de la santĂ©, du nettoyage, de la collecte et du tri des dĂ©chets, la logistique, la livraison, la sĂ©curitĂ©, la grande distribution et l’aide Ă  la personne. Elle a aussi fragilisĂ© toutes celles et ceux dont les entreprises ont fermĂ© ou rĂ©duit leurs effectifs et qui n’ont accĂšs Ă  aucun droit au chĂŽmage. Les Ă©tudiant·e·s sans papiers accumulent en plus des difficultĂ©s rencontrĂ©es par tou·te·s les Ă©tudiant·e·s et de celles spĂ©cifiques aux Ă©tudiant·e·s Ă©tranger·e·s (pas d’accĂšs aux bourses, etc.), un parcours du combattant administratif pour ĂȘtre rĂ©gularisĂ© alors que toute inscription est censĂ©e garantir l’obtention d’un titre de sĂ©jour.

Les travailleurs et les travailleuses sans papiers sont nos collÚgues, nos voisin·e·s, nos ami·e·s, parfois nos camarades de classe et participent comme tou·te·s les habitant·e·s à la richesse économique, sociale et culturelle dans nos quartiers, nos villes et nos campagnes.

Nous les soutenons au quotidien sur nos lieux de travail, dans nos syndicats, dans les tribunaux pour que leurs droits soient respectés et étendus à ceux de tou·te·s les travailleurs/euses.

Nous les avons soutenu·e·s et accompagné·e·s dans leurs luttes pour l’égalitĂ© des droits depuis des annĂ©es. Aujourd’hui, ils et elles ont dĂ©cidĂ© de marcher Ă  travers la France en direction de Paris pour revendiquer l’Ă©galitĂ© pour toutes et tous.

Les organisations syndicales CGT, FSU, Solidaires, UNEF et FIDL sont solidaires et Ă  leurs cĂŽtĂ©s pour qu’ils et elles obtiennent satisfaction.

Ils et elles bossent ici, Ă©tudient ici, vivent ici et restent ici !

2 octobre 2020


Article publié le 13 Oct 2020 sur Visa-isa.org