Septembre 15, 2020
Par ACRIMED
29 visites


par Henri Maler, mardi 15 septembre 2020

L’IFOP sonde : c’est son job. Et diffuse sa marchandise : c’est fait pour. BFM-TV et Le Parisien se livrent à un exercice de tromperies sur la marchandise : c’est fréquent !

Passons rapidement sur la marchandise sondagière elle-même, telle qu’elle est diffusée par l’IFOP. La question posée, que nombre de sondés ne se sont pas posée avant qu’on la leur pose, et qui peut faire l’objet des interprétations les plus diverses, était donc la suivante : « Vous-même, est-ce que vous diriez que vous êtes un “Gilet jaune” ? » L’IFOP a détecté comment les Français « se sentent ». Et ça donne :





<!–

Traduction : 10% des sondés « se sentent » gilets jaunes et 41% « ne se sentent pas », mais soutiennent. Autrement dit, qu’ils « se sentent » ou « ne se sentent pas », 51% des sondés sont favorables au mouvement des gilets jaunes.

Ce que Le Parisien et BFM-TV interprètent généreusement, comme le compte « Brèves de presse » l’a signalé sur Twitter.

Le Parisien informe dignement :





<!–

Et BFM-TV confirme la tromperie :





<!–

La suite est non moins délectable. BFM-TV supprime son tweet, et le remplace par celui-ci :





<!–

Faute corrigée, mais sans être avouée. Comme l’a signalé Jean Hugon sur Twitter, en révélant cette autre supercherie : l’article lui-même reste inchangé.





<!–

L’IFOP, soucieux de sa réputation, se garde bien de protester !

Henri Maler, grâce à « Brèves de presse » et Jean Hugon

Acrimed est une association qui tient à son indépendance.
Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions.
Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.




Source: Acrimed.org