Jeudi 8 Août, Vincenzo qui vit à Rochefort en Terre (Morbihan) depuis 8 ans, sans aucune histoire et complètement intégré à la vie locale, est arrêté par la police. Son arrestation a lieu sous mandat d’arrêt européen. Il est emmené au centre de détention de Vézin le Coquet, pour une procédure d’extradition.

Rassemblement mercredi 14 août 2019 à 9h devant la cour d’appel de Rennes (place du Parlement).

Militant italien, Vincenzo a été arrêté par la police après une cavale de plus de 10 ans suite à une condamnation à 12 ans de prison pour avoir participé aux manifestation anti-G8 à Gênes en 2001 et à une manifestation anti-fasciste à Milan en 2006 ! Il risque l’extradition vers l’Italie pour ensuite y purger sa peine !

Nous nous organisons en comité de soutien pour empêcher son extradition !!

Ppur ce faire nous appelons toutes les personnes qui le souhaitent à manifester leur soutien à Vincenzo à rennes et ailleurs ce mercredi 14 Août !

Liberté pour Vincenzo – Halte à la répression des mouvements sociaux !!!

L’origine des faits :

Vincenzo a participé tout d’abord en 2001 à Gênes à la manifestation contre le G8 et en second lieu en 2006 à Milan à une manifestation anti-fasciste non autorisée.

Ce sont ces 2 faits qui lui sont reprochés par la justice italienne.

De nombreux militants avaient été arrêtés à Gênes et une quinzaine de personnes avaient été condamnées à des peines lourdes (8 à 15 ans fermes) sous le chef d’inculpation officielle de « Dévastation et saccage ». Vincenzo en faisait partie. Devant cette inculpation injuste et disproportionnée, il décide d’échapper à la prison et arrive alors à Rochefort en terre.

Un comité de soutien pourquoi ?

Pour de multiples raisons :

Parce qu’avant tout Vincenzo est notre ami, notre voisin, notre camarade.



1/ La légitimité de la condamnation à 2 niveaux :

Soutien à Vincenzo Vecchi, militant italien emprisonné, risquant l’extradition vers l’Italie Par rapport à la manifestation de Gênes, la répression policière a été condamnée par différentes instances internationales, dont l’une des dernières en 2015 par la Cour Européenne des droits de l’homme. L’Italie a été condamnée pour n’avoir jamais poursuivi en justice, ni même identifié, les auteurs de violences policières contre des militants altermondialistes, en marge du sommet du G8 à Gênes en 2001. Des mauvais traitements pourtant assimilables à des « actes de torture » selon la CEDH. Ce qui bien évidemment peut questionner la légitimité du jugement.

Soutien à Vincenzo Vecchi, militant italien emprisonné, risquant l’extradition vers l’Italie …

Publiez !

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info


Article publié le 12 Août 2019 sur Rebellyon.info