Septembre 16, 2022
Par Union Communiste Libertaire (UCL)
181 visites

En ce début septembre 2022, au Mans, des familles entières dorment à la rue après avoir été expulsées par le 115 d’un centre d’hébergement d’urgence et ce, avec la bénédiction de la préfecture de la Sarthe.

C’est à ce jour une douzaine de familles et plus d’une vingtaine d’enfants de 3 à 17 ans qui vivent au quotidien dans des conditions inhumaines dans l’attente de l’hébergement ou du logement auquel ils et elles ont légitimement droit. Parmi ces familles, privées de papiers et de logements, il y a souvent des femmes seules avec des enfants en bas âge, des personnes avec handicaps et des personnes malades dont les pathologies s’aggravent avec les conditions d’extrême précarité, d’insécurité et de stress qui leur sont infligées par les pouvoirs publics.

Ni l’État, qui bafoue ses propres lois en leur refusant un logement décent, ni la Mairie du Mans, qui a pourtant le pouvoir de réquisitionner les logements vacants, ne prennent leurs responsabilités.


Suite à l’expulsion par le 115 d’un centre d’hébergement d’urgence, un collectif solidaire à décidé de réquisitionner la maison de quartier Barbara au Mans pour mettre ces familles à l’abri et revendiquer des hébergements décents pour tou·tes .

DR

Dans bien des cas, la seule solidarité offerte à ces familles émane de personnes elles-mêmes en situation de précarité voire de pauvreté qui se substituent à l’inaction de l’État et des collectivités territoriales. Elles sont ainsi souvent accueillies dans de très mauvaises conditions.

Face à cela, à l’initiative du Comité Droit Au Logement 72, un collectif solidaire à décidé de s’organiser, pour réquisitionner et occuper la maison de quartier Barbara au Mans pour mettre ces familles à l’abri et revendiquer des hébergements décents pour tou·tes !

L’Union communiste libertaire apporte tout son soutien aux familles et au DAL 72.

Union communiste libertaire, le 16 juillet 2022




Source: Unioncommunistelibertaire.org