Vendredi 22 février – 18h – devant la préfecture d’Albi

Bal Folk en soutien à la lutte contre le projet Cigéo d’enfouissement

des déchets radioactifs à Bure !

Piloté par l’Agence Nationale pour la Gestion des Déchets Radioactifs (Andra), Cigéo a pour ambition d’enfouir en couche géologique profonde les déchets les plus dangereux du parc nucléaire français et européen. Une poubelle atomique en bonne et due forme, 500 mètres sous terre, irradiée pour des centaines de milliers d’années. Cela se passe à Bure, en Meuse. Il y a un an, le 22 février 2018 à l’aube, 500 gendarmes mobiles intervenaient pour expulser le bois Lejuc (Bure) occupé par des antinucléaires. Les cabanes ont été rasées, les vigies détruites et le bois gardé sous haute surveillance. Bure est clairement un laboratoire répressif. Pour détruire ce mouvement de résistance vieux de 25 ans, il y a déjà eu plus d’une cinquantaine de procès. Des centaines de mois de sursis distribués. Près de 2 ans de prison ferme et 26 interdictions de territoire. Sept personnes interdites de se voir et de rentrer en relation dans le cadre d’une instruction en cours pour « association de malfaiteurs ». Et chaque jour, depuis plus d’un an, les habitant.es de Bure et alentours sont suivi.es, fiché.es, filmé.es, contrôlé.es, et parfois à plusieurs reprises en l’espace de quelques heures.

Parce que nous sommes solidaires de la lutte antinucléaire de Bure,

NOUS SOMMES TOU•TES DES MALFAITEUR•ES !

Crêpes & galettes sur place à prix libre

Soutien à Bure : Bal des malfaiteurs – Vendredi 22 février à 18H à Albi