Janvier 22, 2021
Par Attaque
264 visites


AMW English / jeudi 21 janvier 2021

Le 19 janvier, sur le territoire de la population Ramaytush Ohlone, occupé et renommé « South San Francisco », le tribunal du comté a été vandalisé avec des slogans contre la police, contre l’État et contre la colonisation et les fenêtres de son entrée principale ont été brisées.


Les compas ont poursuivi la vague d’attaques contre l’infrastructure de servitude humaine de ce gouvernement. Inspiré.e.s par les attaques couronnées de succès de Vacaville et de San Francisco, un groupe d’individus a attaqué avec succès le tribunal du comté. La devanture a été remplie de slogans politiques et la vitre de l’entrée a été complètement détruite.

Voici ce que les compas qui ont participé l’action avaient à dire :

Alors qu’elle entre dans une nouvelle phase, la violence de l’empire américain reste dégoûtante et démente, comme prévu. Même si nous sommes confronté.e.s à de nouveaux défis, pour mettre en œuvre la décolonisation et l’abolition du capitalisme et de toute oppression, nous garderons une approche l’offensive, en exposant la violence inhérente à l’Amerikkka et en explorant les libertés du possible.

Nous avons agi en gardant ceci à l’esprit : quoi qu’il arrive dans nos centres urbains, en réponse à la nomination d’un nouveau président, l’urgence et la possibilité d’actions quotidiennes visant à démanteler ce système de merde peuvent proliférer à travers le pays par le biais d’actions individuelles ou menées par des groupes d’affinité, des groupes de quartiers, de communautés de toutes formes. Notre force réside dans notre volonté d’agir de manière spontanée et imprévisible. Il y a des possibilités à réaliser partout et à tout moment. Cette énergie ne pourra jamais être contenue ni gouvernée.

Nous trouvons une force infinie dans la libération spirituelle et émotionnelle qui vient du fait d’agir en accord avec la terre. Une vitrine avec les logos de la police et de l’État carcéral existait hier, elle n’existe plus aujourd’hui. Une puissante purification de l’esprit ; une danse avec les entités qui hantent cette terre occupée. Voici la force que nous pouvons continuellement exploiter, en nous et chez les personnes avec lesquelles nous construisons nos avenirs. C’est une force que la suprématie blanche refoule, c’est notre avantage, ainsi qu’un chemin vers la libération individuelle et collective.

Les adeptes de la violence de la suprématie blanche vont changer leurs décorations du rouge au bleu [le rouge est la couleur du parti républicain, celui de Trump, le bleu celle des démocrates, le parti de Biden ; NdAtt.], mais le moment pour eux de rendre des comptes approche rapidement, avec chaque goutte de liberté exercée par celles/ceux qui sont assez courageux.ses pour agir avec sentiment et amour.

Justice pour Derrick Gaines !
Justice pour Chinedu Okobi* !
Abolition de la police !
Mort à l’esclavage !
Solidarité avec tou.te.s celles/ceux qui luttent contre l’oppression !

* Note d’Attaque :
Les deux ont été tués par la police de la ville de South San Francisco. Okobi a reçu un coup de taser mortel le 3 octobre 2018, tandis Derrick Gaines s’est fait tirer dessus début juin 2012, à 15 ans.




Source: Attaque.noblogs.org