Septembre 29, 2022
Par Le Numéro Zéro
195 visites

De l’argent, pour quoi faire ??

✨ EN RÉSUMÉ

Un besoin permanent d’accueil

Une maison louée depuis 2015

Une capacité d’accueil de 40pers.

La possibilité de péréniser cet accueil en achetant la maison

600 000 Dirhams marocains (soit 60 000€) à récolter pour accomplir l’achat.

✨ LE CONTEXTE

Les mouvements de populations entre pays et continents ont toujours existé. Leur proportions, les pays de départs et de destinations changeant selon les contextes économiques et géopolitiques.

Ces dernières années, rejoindre l’Europe devient de plus plus en difficile, la faute à des politiques migratoires injustes et racistes : obtention de visa quasi impossible pour nombre de personnes originaires du Sud de la Méditerrannée, externalisation et militarisation des frontières, le tout orchestré par l’UE à grands renfort de moyens financiers, humains et matériels. L’exemple de la zone de Tanger et du détroit de Gibraltar est frappant : on assiste à un déploiement impressionnant de mesures visant à empêcher les gens de quitter le Maroc pour rejoindre l’Espagne par ce petit bout de mer (police à terre, en mer, drônes, caméras infrarouge, barrières électriques, forte représsion envers les personnes prises sur le fait à vouloir traverser, etc.). Tout ceci empêche effectivement les départs depuis cette zone, mais n’empêche pas les gens de vouloir partir. Ils et elles se retrouvent alors à devoir emprunter des routes toujours plus longues, plus dangereuses, et plus meurtrières. Le nombre de personnes mortes aux portes de l’Europe est effroyable, et ne cesse d’augmenter.

Laâyoune, ville du Sahara Occidental, fait face aux îles Canaries, un archipel espagnol. Des personnes en exil de nombreux pays se retrouvent dans cette zone pour tenter la traversée. Et ce de plus en plus, depuis que les départs de Tanger sont devenus presque impossibles.

✨ LA MAISON

*** 2015 : Une maison est louée pour accueillir les personnes en transit, et également celles qui restent plus longtemps ***

Les années passent et le constat reste le même : de plus en plus de migrant·es se retrouvent forcé·es à dormir dans les rues, les gares routières, les forêts, faute de moyens et d’endroit où se sentir en sécurité. Il devient urgent d’avoir une maison d’accueil, pour tout le monde, pas uniquement pour les personnes en transit.

La communauté Sénégalaise sur place, ainsi que L’Association pour l’Assistance des Immigrants (APAI) s’organisent pour trouver une maison à louer, et apportent de l’aide en donnant des matelas, couvertures, de la nourriture, mais aussi un accompagnement médical et psychologique.

En 2015, une maison, composée de deux appartements, est louée. Elle accueille jusqu’à 40 personnes en même temps, qui tournent et laissent la place une fois qu’ils/elles ont trouvé une meilleure situation.

Le paiement des loyers se fait grâce à une cotisation mensuelle avec les migrant·es qui sont installé·es, « intégré·es » à Laâyoune : celles et ceux qui travaillent participent aux loyers pour aider leurs frères/sœurs nouvellement arrivé·es. Mais avec la pandémie du Covid 19, le contexte s’est compliqué : il n’y a plus de travail et c’est devenu difficile de payer les cotisations. D’où la création de cette cagnotte, en mars 2021, pour soutenir le paiement des loyers.

*** 2022 : La proposition d’acheter la maison***

Le propriétaire souhaite aujourd’hui vendre la maison. Il soutien notre projet depuis le début, et aimerait que ce soit nous qui l’achetions, afin de poursuivre notre action.

Car ici, il y en a toujours autant besoin : il y a toujours des départs en embarcation, toujours des naufrages, des arrestation, des refoulements.

Les autorités arrêtent les gens dans la rue, les marchés et autre lieux de rencontre pour les refouler plus loin des zones frontalières (comme par exemple en mai 2022 : https://www.infomigrants.net/fr/post/32113/maroc–arrestations-en-pleine-nuit-de-dizaines-de-migrants-a-Laâyoune)

Cette maison est un lieu de sécurité pour les personnes exilées à Laâyoune . Elle est aussi un lieu où l’on organise des funérailles, lorsqu’il y a des naufrages, ou des décès à l’hopital. Parfois ce sont des fêtes qu’on célèbre dans la maison. A l’extérieur, les autorités marocaines ne nous laissent pas exprimer nos joies ou nos malheurs. Alors cette maison est aussi un lieu pour ça. D’accueil, de refuge, de vie, avec ses joies et ses peines, ensemble.

C’est pour cela qu’on sollicite aujourd’hui de l’aide, de la solidarité. Pour préserver cette maison, continuer notre action, éviter de devoir vivre à la rue et préserver notre dignité.

La somme dont nous avons besoin est de 600 000 dirham marocain, soit 60 000€.

Alors comme « les petits ruisseaux font les grandes rivières », toute aide est la bienvenue, en participant a la cagnotte (qu’importe le montant) et/ou en partageant cet appel à solidarité.

Nous vous serons grandement reconnaissants.

❣️ Merci à vous, à tout le monde ❣️

✨ QUI SOMMES NOUS ?

L’APAI (Association pour l’Assistance des Immigrants) – Laâyoune, Maroc – a été créée en 2016 pour aider et soutenir les migrant.es à Laâyoune, aider à l’intégration dans un cadre légal afin de leur garantir une vie digne. Facebook de l’APAI

Projet de cagnotte en collaboration avec :

L’Association des Ressortissants Sénégalais Résidants au Maroc (ARSEREM)– section de Laâyoune.

Alarmphone à Marseille

Migreurop




Source: Lenumerozero.info