Septembre 2, 2020
Par Solidarité Sans Frontières (QC)
69 visites


Maria a 21 ans. Sans statut depuis sont arrivée au Canada il y a 2008 an, l’inscription à l’école publique à pour elle toujours représenté un défi. Malgré tous les obstacles, le courage et la détermination de Maria lui ont permis de terminer son secondaire et de continuer au cégep. Tous ses efforts ont été récemment récompensés par une offre d’admission à un programme de baccalauréat dans une université canadienne pour la session d’automne 2020. Comme beaucoup d’autres jeunes adultes dans sa situation, que l’on appelle Dreamers aux États-Unis, Maria se retrouve dans une situation contradictoire. Elle a été admise dans un programme universitaire qu’elle et sa mère, Guadaloupe, ne peuvent absolument pas se permettre financièrement.

Maria a dû faire face à de nombreux obstacles pour recevoir une éducation au Canada. Elle a su être à la fois résiliente et engagée afin de terminer son parcours secondaire et par la suite terminer des études collégiales, tout en prenant soin de sa famille et en contribuant activement aux activités de sa communauté. En octobre 2014, à l’âge de 15, Maria était présente au moment de l’arrestation de son frère dans une école de l’agglomération de Montréal. Daniel, un adolescent sans papier, a été arrêté par les agents des services frontaliers. Il a été détenu une semaine au Centre de surveillance de l’immigration de Laval avant d’être déporté vers le Mexique. Depuis ce temps, Maria et sa mère se retrouvent seules à Montréal à lutter pour un avenir meilleur pour leur famille tout en devant supporter le poids de voir celle-ci séparée. Devant surmonter la déportation d’un frère et d’un fils tout en travaillant dans des conditions précaires, Maria et Guadaloupe ont trouvé une communauté solidaire en joignant des groupes sociaux luttant pour la justice pour les migrants au Canada. Malgré toute l’adversité à laquelle Maria a été confrontée, elle a courageusement poursuivi ses études. Pendant toutes ces années, Maria s’est retrouvée dans la position difficile de devoir cacher à ses camarades son statut d’immigrante irrégulière tout en militant auprès des institutions pour faire valoir son droit à un accès gratuit à l’éducation publique.

À l’automne, Maria aura finalement la chance de commencer un baccalauréat. Cependant, cette opportunité amène son lot de stress, Maria n’ayant pas accès au programme d’aide financière aux études, et ce, malgré la condition de vulnérabilité structurelle dans laquelle elle vit. Au cours des dernières années, Maria a dû prendre soin de sa mère qui souffre de plusieurs problèmes de santé chroniques importants, conséquence d’une série d’incidents qui ont gravement affecté sa condition physique. Le premier incident vécu par Guadaloupe est un accident de travail pour lequel elle n’avait aucun recours étant donné son statut et n’a donc pu recevoir aucune aide. Le second incident est le résultat d’un diabète qui n’a pas été traité adéquatement depuis des années à cause, encore fois, de son statut. Guadaloupe n’a pu travailler depuis son accident en décembre et Maria n’a réussi à décrocher que des emplois à temps très partiel à cause de la crise de la COVID-19. Les difficultés à effectuer les paiements du loyer ont placé la famille dans une situation extrêmement précaire. Chaque dollar additionnel que la famille a pu gagner a été utilisé pour payer les coûteuses procédures médicales de Guadaloupe, étant donné qu’elle n’a pas accès au programme d’assurance maladie provinciale. Ces difficultés financières pèsent lourd sur les épaules de Maria et de sa mère, et à tout cela s’est ajouté le défi de trouver les fonds pour payer les études universitaires de Maria qui n’a droit à aucune aide financière.

Aujourd’hui, nous faisons appel à sa communauté et demandons des dons qui seront destinés à couvrir les frais de la première année universitaire de Maria. Elle a besoin de notre soutien pour couvrir son loyer, les frais de scolarité, les livres, ainsi que d’autres dépenses de subsistance pour elle et sa mère. Joignons nos forces pour soutenir cette famille.

Comment faire un don
Facebook: https://www.facebook.com/donate/234108281317992/
Gofundme: https://www.gofundme.com/f/support-marias-struggle-to-attend-university
→ Transfert interac* – Envoyez un transfert interac à [email protected]
→ Par chèque* – Les chèques peuvent être faits au nom de “Solidarité sans frontières” et envoyés à :
Solidarité sans frontières
CP 65083 BP MOZART
MONTRÉAL, QC
H2S 2S0
→ En ligne / PayPal* – Vous pouvez cliquer sur le button à droite pour faire un don sur Pay Pal.
Un don en argent* peut être envoyé à
Solidarité sans frontières
CP 65083 BP MOZART
MONTRÉAL, QC
H2S 2S0

*svp écrivez “Maria” dans la ligne d’objet




Source: Solidarityacrossborders.org