Juin 21, 2019
Par Rebellyon
273 visites

AprĂšs plusieurs mois de contestation, le dictateur Omar Al-Bachir a Ă©tĂ© remplacĂ© par un Conseil Militaire, prĂ©sidĂ© par Burhan et Hemetti. Les massacres qui ont commencĂ© il y a une semaine dans la capitale sont perpĂ©trĂ©s par les Janjawids, qui sont coupables de gĂ©nocide au Darfour et dans d’autres rĂ©gions depuis vingt ans.

Les Janjawids, ce sont littĂ©ralement les « diables Ă  cheval Â». Ce mot est apparu dans les annĂ©es 2000 au dĂ©but de la guerre au Darfour, lorsque les forces de l’ArmĂ©e Populaire du Soudan (SLA) ont progressĂ© dans plusieurs villes comme la ville d’Al-Fashir. Le gouvernement d’Omar Al-Bachir a appelĂ© les tribus arabes Ă  dĂ©fendre et arrĂȘter la progression des forces rebelles. Il a donc armĂ© des groupes d’hommes de ces tribus pour contrĂŽler la rĂ©gion et lutter contre les forces rebelles.

Les Janjawids viennent donc des tribus arabes, et une partie d’entre eux sont Ă©trangers, majoritairement originaires du Tchad, du Niger et du Mali. Par exemple, une vidĂ©o montrant un homme tchadien dĂ©crivant son implication avec les RSF au YĂ©men puis Ă  Khartoum, et divers tĂ©moignages de civils qui ont survĂ©cu ont prouvĂ© cette origine gĂ©ographique d’une partie des RSF, alors que leur chef et le gouvernement soudanais nie cela depuis toujours.

Le peuple soudanais continue de les appeler « janjawids Â», bien que cette appellation ne soit pas reconnue par le gouvernement. Leur autre nom, c’est les « Forces de Soutien Rapide Â» (RSF, en arabe qowat al-dam al-sari).

AprĂšs sa crĂ©ation, le gouvernement ne voulait pas reconnaĂźtre qu’il Ă©tait Ă  l’initiative des Forces de Soutien Rapide. AprĂšs 2008, il reconnaĂźt finalement l’utilisation de ces forces dans la « pacification Â» de la rĂ©gion du Darfour, pour « arrĂȘter le chaos, protĂ©ger le peuple et protĂ©ger les institutions Â». En 2014, dans un effort de rĂ©gularisation de ces forces par le gouvernement, elles sont rattachĂ©es au puissant NISS (Service National de SĂ©curitĂ© et de Renseignement). Ils sont donc officiellement une milice paramilitaire mobile, associĂ©e au Service de SĂ©curitĂ© national, sous leur nom officiel « RSF Â».

Publiez !

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rĂ©daction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait Ă  travers l’interface privĂ©e du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment ĂȘtre publiĂ© !
Si vous rencontrez le moindre problĂšme, n’hĂ©sitez pas Ă  nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info




Source: Rebellyon.info