Mars 21, 2022
Par Basse Chaine
325 visites

RASSEMBLONSNOUS À CORDEMAIS DIMANCHE 27 MARS !

Retrouvons-nous à proximité immédiate de la centrale thermique de Cordemais ( accès par la rue de la Fontaine Neuve )

12H00 : Pique nique

14H30 : Prises de parole

16H00 : Flashmob

Le 22 octobre 2021, dans la foulée du plan « France 2030 » présenté par Macron 10 jours plus tôt qui prévoyait 1 milliard d’euros pour les SMR, Christelle Morançais, présidente du Conseil régional des Pays de la Loire, s’est dite favorable à la construction d’une « petite centrale nucléaire » de type SMR sur le site de la centrale au charbon de Cordemais.

Devant le peu d’enthousiasme suite à cette première proposition (sauf à droite et à l’extrême-droite bien sûr), elle a finalement proposé le 16 décembre 2021 que le site de Cordemais ne fasse « que » produire ces SMR. C’est aussi inacceptable (et à Cordemais comme ailleurs).

Ce sont d’ailleurs plusieurs sites de l’estuaire entre Nantes et Saint Nazaire qui sont déjà nucléarisés ou en projet de nucléarisation : Naval Group Indret, Framatome Paimboeuf, Technocampus Ocean Bouguenais, CEA Tech Bouguenais, chantiers navals de Saint Nazaire (projet de porte-avions à propulsion nucléaire), Le Carnet (projet de « parc écotechnologique »).

Avec le subventionnement massif du Conseil régional des Pays de la Loire s’agissant des sites de Bouguenais en particulier, lesquels abritent deux des quatre industriels impliqués dans le projet de SMR Nuward (Naval Group et le CEA).

Cordemais vivra sans SMR !

Le nucléaire ne sauvera pas le climat !




Source: Basse-chaine.info