Juin 22, 2022
Par CNT-AIT
183 visites

mercredi 31 octobre 2001

Tract distribué à la manif contre le nucléaire à Toulouse

Tchernobyl, Bhopal, Toulouse, La Hague, Seveso, Three miles island, TokaĂŻ – Mura, Bures, ne sont pas des lieux de villĂ©giature pour hommes d’affaires surmenĂ©s en mal d’horizons bucoliques ou d’émerveillement architecturaux, ce ne sont que les noms les plus mĂ©diatisĂ©s de tous ces coins de terre oĂč le capitalisme vient dĂ©verser ses poubelles, construire ses usines Ă  profit, et cacher ses industries de la mort. Ne nous y trompons pas, le nuclĂ©aire comme la chimie ne sont en rien des fruits du progrĂšs. Ce ne sont que les dĂ©tritus du profit. L’industrie nuclĂ©aire produit l’énergie la plus coĂ»teuse et la plus dangereuse de tous les temps. L’industrie de la chimie est devenue une des activitĂ©s industrielles les plus polluantes de notre siĂšcle. Les centrales nuclĂ©aires qui gangrĂšnent la rĂ©gion France ne reprĂ©sentent que 15% de l’énergie utilisĂ©e dans ce pays. Les engrais modernes constituent la premiĂšre cause de pollution des nappes phrĂ©atiques et ont depuis longtemps dĂ©montrĂ©s qu’ils ne servaient qu’à produire des denrĂ©es excĂ©dentaires.

CachĂ© derriĂšre l’ignorance prĂ©tentieuse des experts, dĂ©guisant en fausse concertation des dĂ©cidions prises en comitĂ© de crapules, lĂąchant des hordes de flics Ă  la moindre contestation populaire, les hommes politiques ont toujours approuvĂ© avec zĂšle les rĂȘves mortifĂšres des patrons. Nul progrĂšs dans tout cela, seulement du profit engrangĂ© pour quelques uns et de l’exploitation subie pour tous les autres. Le progrĂšs le vrai, c’est le progrĂšs pour tous, dĂ©cidĂ© par tous, partagĂ© par tous. Le partage des richesses, l’abolition des privilĂšges, une science au service du plus grand nombre, une terre oĂč l’on respire, oĂč l’eau n’est pas Ă  vendre, voilĂ  le vrai progrĂšs.

Nous ne voulons pas de capitalisme, mĂȘme vert. Pour en finir avec le nuclĂ©aire, pour en finir avec l’industrie de la mort, sortons du capitalisme.

CNT-AIT

7, rue St-Rémésy

31000 Toulouse

TĂ©l-Fax : 05 61 52 86 48

========

QU’EST CE QUI EST LE PLUS UTOPIQUE :
LA REVOLUTION OU LA TRANSMUTATION ?

vendredi 1er mars 2002

(Transmutation = transformation d’élĂ©ments radioactifs en Ă©lĂ©ments non-radioactifs = aussi rĂ©aliste que de transformer le plomb en or
)

NUCLÉAIRE, VACHE FOLLE, DIOXINE, AMIANTE, OGM
 LA SCIENCE EST AU SERVICE DES MARCHANDS !

Le choix du nuclĂ©aire, c’est le choix du pouvoir. Le choix du pouvoir, c’est toujours et partout le secret.

FRANCE : ON EST LES CHAMPIONS !

La France et le Japon sont les seuls États Ă  poursuivre le dĂ©veloppement de leur programme nuclĂ©aire. Le grave accident de TokaĂŻ-Mura, dernier en date d’une longue sĂ©rie, prouve une fois de plus qu’il n’y a pas de « nuclĂ©aire sĂ»r Â». L’important programme nuclĂ©aire japonais est remis en cause, mais pas le programme français
 La France est le seul pays au monde traitant les dĂ©chets radioactifs des autres pays.

DÉCIDEURS, TOUS COMPLICES


Le systĂšme pseudo-dĂ©mocratique dans lequel nous vivons nous invite rĂ©guliĂšrement Ă  nous prononcer sur des choix aussi secondaires que : « Souhaitez-vous ĂȘtre gouvernĂ©s Ă  gauche ou Ă  droite ? Â» (social mais libĂ©ral, ou libĂ©ral mais social). Par contre, l’État impose ses choix sans consultation des populations quand il s’agit de dĂ©cisions rĂ©ellement graves, dangereuses et irrĂ©versibles. Depuis le dĂ©but du programme nuclĂ©aire français, TOUS LES PARTIS POLITIQUES AU POUVOIR ET TOUTES LES GRANDES CENTRALES SYNDICALES, CGT en tĂȘte, ont dĂ©fendu et dĂ©fendent encore la politique nuclĂ©aire des gouvernements successifs. Mises Ă  part quelques concessions pour raisons Ă©lectorales et Ă©conomiques, ils ont tous signĂ© des deux mains les autorisations pour construire toujours plus de ces usines Ă  dĂ©chets mortels que sont les centrales nuclĂ©aires. Dominique Voynet, ancienne championne Verte des dĂ©filĂ©s antinuclĂ©aires, a signĂ© en 1997 le dĂ©cret d’autorisation de mise en marche de la plus grosse installation nuclĂ©aire jamais rĂ©alisĂ©e au monde : la centrale de Civaux.

ATTENTION : MANIPULATION !

Le programme – dit scientifique – d’enfouissement des dĂ©chets radioactifs est le rĂ©sultat du cynisme, du mĂ©pris et de l’irresponsabilitĂ© des nantis qui nous gouvernent. En « Ă©tudiant Â» 15 sites potentiels, l’État sait bien ce qu’il fait, puisqu’en rĂ©alitĂ©, 1 ou 2 sites lui suffisent dans l’immĂ©diat. A l’issue d’un faux dialogue et aprĂšs consultation des « savants Â» au faux savoir mais aux vrais intĂ©rĂȘts, 1 ou 2 sites seront retenus. Cette manoeuvre permettra Ă  l’État de laisser croire aux habitants des 13 ou 14 sites non retenus « qu’ils ont gagnĂ© Â», que la dĂ©mocratie a bien fonctionné  Pourtant, ils auraient tord de crier victoire, car la radioactivitĂ© ne connaĂźt aucune frontiĂšre nationale, rĂ©gionale ou dĂ©partementale. D’ailleurs, des dĂ©charges nuclĂ©aires des pays riches existent dĂ©jĂ  dans le tiers-monde.TOUTE DÉCHARGE NUCLÉAIRE ACCEPTÉE EST UNE VICTOIRE DU CYNISME ET DE LA MANIPULATION PAR LE LOBBY NUCLÉAIRE ET L’ÉTAT.

UNE SEULE SOLUTION : REFUSER LE NUCLÉAIRE

Les dĂ©chets s’accumulent et continueront de s’accumuler tant que les centrales nuclĂ©aires fonctionneront, et contrairement aux dĂ©clarations rĂ©centes et mensongĂšres de Dominique Voynet, IL N’Y A AUCUN MOYEN DE LES NEUTRALISER : les gĂ©nĂ©rations futures devront attendre plusieurs milliers d’annĂ©es que leur activitĂ© diminue. Pourquoi en produire toujours plus ? Les dĂ©sastres nuclĂ©aires ne sont pas rĂ©servĂ©s aux pays de l’Est, sinon pourquoi distribuer de l’iode stable prĂšs des centrales nuclĂ©aires françaises ? L’accident majeur est Ă©vacuĂ© par le lobby nuclĂ©aire et les politiques, alors que le vieillissement des rĂ©acteurs rend son Ă©ventualitĂ© de plus en plus probable. Pourquoi le plan ORSEC-Rad, qui prĂ©voit le bouclage militaire et policier des rĂ©gions contaminĂ©es, est-il tenu secret ? Il nous faut sortir immĂ©diatement du nuclĂ©aire sans attendre la catastrophe et ses terribles consĂ©quences. METTRE FIN AU DANGER NUCLÉAIRE N’EST PAS UN PROBLÈME TECHNIQUE MAIS POLITIQUE.

FACE A LA POLITIQUE DU SECRET

ET DE LA DÉSINFORMATION,

NE LAISSONS PERSONNE DÉCIDER A NOTRE PLACE.

REFUSONS ENSEMBLE LA RAISON D’ÉTAT !

Contenu du tract CNT/AIT – Union RĂ©gionale Midi-PyrĂ©nĂ©es -BP 158 – 82001 Montauban cedex. DiffusĂ© Ă  la manif rĂ©gional Anti NuclĂ©aire du 20/09/2001




Source: Cnt-ait.info