Juillet 7, 2021
Par Lundi matin
310 visites


Des professeurs de philosophie de l’acadĂ©mie d’Aix-Marseille nous proposent, en vidĂ©o, le « corrigĂ© Â» d’un sujet de bac donnĂ© cette annĂ©e [1].

Celui-ci est en effet Ă©trangement en rapport avec la contestation qu’ils mĂšnent contre la rĂ©forme technocratique du bac imposĂ©e tant dans sa forme (numĂ©risation de la correction) que dans son contenu (Grand Oral).

« Nous estimons avoir une responsabilitĂ© sur l’avenir de l’éducation de nos Ă©lĂšves, et nous refusons de remplacer la relation pĂ©dagogique par des Ă©crans et des pseudo entretiens d’embauche Â» dĂ©clarent ces enseignants mobilisĂ©s et engagĂ©s dans une grĂšve « dure Â» consistant Ă  refuser, totalement et dĂ©finitivement, ne serait-ce que d’ouvrir Santorin (le logiciel hĂ©bergeant les copies numĂ©risĂ©es).

ConstituĂ©s en collectif le 2 juin 2021 [2], pour rĂ©flĂ©chir aux modalitĂ©s et aux conditions de la session du bac 2021, ces 40 professeurs ont lancĂ©, le 18 juin, un appel Ă  ne pas ouvrir Santorin pour protester contre la dĂ©matĂ©rialisation des copies et la dĂ©possession du choix de leur outil de travail. Un mois aprĂšs, ils sont toujours lĂ , et des assemblĂ©es gĂ©nĂ©rales se tiennent plusieurs fois par semaine pour envisager la suite d’une mobilisation pour cette session du bac mais aussi les suivantes, sachant les effets dĂ©lĂ©tĂšres de la RĂ©forme du lycĂ©e et du Bac Blanquer.

Avec la numĂ©risation imposĂ©e des copies du bac, Blanquer ne franchit pas qu’une Ă©tape dans la matĂ©rialisation de son dĂ©lire numĂ©rique et scientiste, il installe la destruction du mĂ©tier d’enseignant, l’abrutissement et l’aliĂ©nation des Ă©lĂšves ainsi que l’accroissement des inĂ©galitĂ©s entre Ă©lĂšves et Ă©tablissements. C’est bien, en effet, Ă  une soumission sans frein aux algorithmes et Ă  l’intelligence artificielle, Ă  un asservissement Ă  l’idĂ©ologie technophile, Ă  une subordination au grand marchĂ© Ă©ducatif que nous assistons.

Santorin, d’un mot, est le piĂšge de la digitalisation Ă  tous les Ă©tages de l’école afin de l’ouvrir Ă  la marchandisation et de parachever sa destruction !

Il est ainsi particuliĂšrement opportun de mettre en parallĂšle cette destruction avec les dĂ©clarations suivantes de Blanquer, lors de son discours d’ouverture aux assises de l’IA pour l’école le 13 dĂ©cembre 2018, dĂ©clarations totalement dĂ©lirantes, Ă  tel point qu’on pourrait en venir Ă  penser que cet homme flirte avec la dĂ©mence la plus crue :

« On peut demain libĂ©rer le professeur. Je rĂȘverais d’ĂȘtre le ministre de l’Éducation Victor SchƓlcher des professeurs, autrement dit celui qui aurait rĂ©ussi grĂące Ă  vous tous Ă  faire que la correction de copies devienne quelque chose de trĂšs assistĂ© par l’intelligence artificielle. On sait qu’il y a de premiĂšres innovations intĂ©ressantes en la matiĂšre, on est aux balbutiements de cela, mais il est Ă©vident que la correction pourrait considĂ©rablement Ă©voluer dans les temps Ă  venir, mĂȘme si on n’en est pas encore Ă  la copie de philosophie corrigĂ©e par l’intelligence artificielle. Mais je ne ferais pas de commentaires sur la correction en philosophie
 Â».

Et Blanquer d’ajouter :

« Notre ambition c’est Ă©videmment de situer la France aux avant-postes de ce qui peut se faire en matiĂšre d’intelligence artificielle dans le domaine de l’éducation, avec des perspectives ouvertes considĂ©rables. D’une certaine façon, j’ai tendance Ă  dire que nous sommes en phase enfin d’accomplissement, avec vingt-cinq siĂšcles d’attente, de l’idĂ©al socratique celui de l’interactivitĂ©, celui d’une maĂŻeutique rĂ©alisĂ©e rĂ©ellement, non pas parce que nous robotiserions l’éducation, non pas parce que nous la rendrions totalement technologique, mais au contraire parce que nous rĂ©ussirions une interaction grĂące Ă  un couple rĂ©ussi entre l’homme et la machine. Â»

La Silicon Valley en rĂȘvait, Blanquer en serait le hĂ©raut français, Ă  moins que… comme ces collĂšgues d’Aix-Marseille nous lui disions : NON !

Ces 40 professeurs, qui sont l’honneur de toute la profession, risquent d’ĂȘtre salement et lourdement sanctionnĂ©s pour leur insoumission (de 10 Ă  15 jours de retrait sur salaire, voire davantage), sans parler, possiblement, de sanctions individuelles (comme Ă  Dole, Melle, Saint-Denis, etc.), nous profitons donc de cet article pour rendre publique leur caisse de grĂšve et nous vous invitons Ă  l’abonder :

https://www.papayoux-solidarite.com/fr/collecte/caisse-de-greve-des-professeurs-de-philosophie-aix-marseille?fbclid=IwAR1cURlpGlyJ-j35vCSfz6GN7UGV24vAlymh9o6R4Boc1DkHmcDW9bvR31A




Source: Lundi.am