Juin 25, 2016
Par Paris Luttes
100 visites


Après la vélorution de samedi 18 juin, qui a été bloquée à la frontière franco-italienne par la police italienne, les manifestant-e-s réuni-e-s en assemblée ont décidé d’occuper un lieu symbolique de l’oppression et du contrôle sur les personnes.




Source: