Novembre 24, 2021
Par Union Communiste Libertaire (UCL)
164 visites


Lundi 22 novembre au soir, deux syndicalistes SUD-rail, dont un militant de l’Union communiste libertaire, ont été violentés par une bande de fascistes alors qu’ils étaient attablés en terrasse à Paris.

Après avoir attaqué la marche parisienne contre les violences sexuelles et sexistes samedi dernier, l’extrême droite s’illustre à nouveau en agressant lundi deux syndicalistes au motif que l’un deux, tranquillement assis en terrasse, portait un sweat antifasciste. Prétexte suffisant pour insulter, frapper et menacer de mort, à 7 contre 2. Heureusement pour cette fois, les deux militants vont bien.

Fin octobre, c’était cette fois deux jeunes syndicalistes CGT qui était violemment pris à parti à Albi par trois fascistes. La multiplication des agressions perpétrées par l’extrême droite ces derniers temps est le résultat logique du climat politique et médiatique, saturé de discours fascisant, raciste et sexiste.

L’Union communiste libertaire apporte tout son soutien aux deux camarades cheminots agressés lundi soir et réaffirme sa solidarité avec l’ensemble des victimes des violences fascistes.

Union communiste libertaire, le 25 novembre 2021.




Source: Unioncommunistelibertaire.org