Décembre 14, 2020
Par Rebellyon
309 visites


Solidarité avec les militants syndicalistes et libertaires victimes d’agression par l’extrême-droite samedi 12 décembre à l’issue d’une collecte de vêtements et de jouets organisée par une association en direction de familles démunies dans les locaux de la Plume noire.

L’Union Départementale 69 des syndicats CNT (Confédération Nationale du Travail) tient à apporter son soutien à nos camarades syndicalistes de Solidaires et militants libertaires de l’UCL (Union communiste libertaire) qui se sont faits agresser et frapper par des militants d’extrême droite.

Ce samedi 12 décembre 2020, alors que deux d’entre eux procédaient à la fermeture de la librairie La Plume noire, au 8 rue Diderot dans le 1er arrondissement, ils ont été violemment agressés par une petite dizaine de militants fascistes qui ont multiplié les coups au point de nécessiter ensuite l’intervention des pompiers et le transfert de ces deux camarades à l’hôpital.

Il est symbolique de noter que cette agression est intervenue à l’issue d’un jour de collecte de vêtements et de jouets organisée par une association en direction de familles démunies dans les locaux de la Plume noire.

Cette agression montre une fois de plus le sentiment d’impunité avec lequel agissent les militants d’extrême droite depuis plusieurs années, multipliant notamment les « virées » violentes sur le quartier des pentes de la Croix-Rousse. Ce sentiment est le résultat de l’implantation de nombreux groupes fascistes possédant ou ayant possédé des locaux notamment dans le quartier Saint Jean. Des locaux qui servent de vitrines, mais également de lieux d’émulation et de bases arrières pour mener des actions violentes, comme ce fut par exemple déjà le cas lors de l’attaque de La Plume noire et de Radio canut en 2016 ou encore de nos propres locaux, rue Burdeau, en 2018.

Si la mairie de Lyon a bien été maintes fois informée des exactions de ces groupuscules d’extrême-droite, force est de constater que pour l’instant rien n’est fait pour empêcher leurs agissements malgré le changement de majorité municipale. De plus, la passivité voire complaisance des forces de l’ordre semble patente.

Si ces groupuscules se permettent depuis un moment d’agir violemment en toute impunité, c’est que les gouvernements successifs, en banalisant des discours voire des pratiques racistes et en détruisant les droits sociaux ont fait le lit de leurs idées.

Face à cela l’union départementale des syndicats CNT réaffirme sa volonté de lutter contre le fascisme et les idées haineuses qu’il transmet, sa volonté de lutter au sein des luttes sociales pour une société plus juste, émancipatrice, anticapitaliste et anti-fasciste.

L’UD CNT 69 affirme toute sa solidarité avec nos camarades victimes d’agression et continuera sa lutte contre le fascisme et toutes les intolérances qui y sont liées.

Union des syndicats CNT du Rhône

44 rue Burdeau, 69001 LYON

Mail : [email protected]

Site : www.cnt69.org

JPEG - 9.8 ko



Source: Rebellyon.info