Sans_titre_1-medium

Sans_titre_2-medium

A Toulouse le 15 septembre, 7 personnes ont été interpellées puis placées en détention pour avoir tagué et collé des affiches dans la rue. Les affiches, representaient des slogans anticapitalistes ou contre l’état. Après 48h de garde-a-vue, ils et elles etaient condamné.e.s à deux mois de prison ferme en comparution immédiate pour “dégradation aggravée en réunion”, “identité imaginaire” et “refus de signalétique et d’ADN. (https://nantes.indymedia.org/articles/51080)

Aujourd’hui, on peut donc aller en prison pour des affiches et des tags considérés comme offensants envers les representants de l’etat. Pour de la colle et de la peinture. Pour avoir exprimé son desaccord avec les politiques repressives des institutions.

Ces affiches, nous les reproduisons, nous les recollons.

Contre la repression, reprenons la rue !

–> Les affiches à imprimer et à coller sans modération sont ici : https://nantes.indymedia.org/articles/51084

–> pour écrire aux dites-personnes actuellement en prison :

5 des 7 personnes sont ok pour que leur numéro d’écrou soit rendus publics. En sachant que la plupart d’entre eux préfèrent pour l’instant qu’on ne leur envoie pas des trucs contre les prisons et contre les maton-ne-s.

Pour leur écrire:

Marius Lahaye n°45677 (MAH)
Zoé Van Bryck n°45678 (MAF)
Lucie Gomez n°45679 (MAF)
Brice Poirson n°45681 (MAH)
Simon Duval n°45682 (MAH)

MAF: Maison d’arrêt des Femmes
MAH : Maison d’arrêt des Hommes

Sur la lettre :

Nom et numéro d’écrou
MAF ou MAH de Seysses
10 rue Danielle Casanova
31600 SEYSSES

C’est bien de leur mettre des enveloppes + timbres avec 🙂


Article publié le 29 Sep 2020 sur Nantes.indymedia.org