L’élection de Bolsanaro à la présidence du Brésil est lourde de menaces. Elle rentrera en vigueur le 1er janvier 2019. Le fascisme, la dictature militaire ne sont pas tombés aux oubliettes de l’histoire ! Mais l’extrême violence envers les femmes, les pauvres, les LGBTQI, la population noire, les sans-logis ou les sans-terre est bien antérieure. Tout comme les énormes inégalités et injustices sociales qui règnent dans ce pays. Pour être efficace, notre solidarité doit reposer sur des éléments concrets.

Nous devons comprendre ce qui s’est passé au Brésil et comment nous pouvons le mettre en perspective avec la montée de l’extrême-droite en Europe et dans le monde. Pour mieux agir, VISA 13 a décidé de donner la parole à Herbert Claros, secrétaire aux relations internationales de la Central sindical e popular Conlutas (CSP).

Cette rencontre se déroule dans le cadre d’une série d’intervention dans toute la France et en Europe organisée par la commission internationale de l’Union Syndicale Solidaires.


Source: http://www.millebabords.org/spip.php?article32569 -