Mai 18, 2016
Par Paris Luttes
89 views


Les prisonnières de la maison d’arrêt des femmes de Fresnes sont en lutte. Un appel à imprimer une lettre et l’envoyer à la prison a été lancé afin de les soutenir.

Les 5 prisonniers politiques basques qui se trouvent à la maison d’arrêt des hommes de Fresnes sont entrés en grève de la faim illimitée dès 10 mai ; de leur côté, les prisonnières Ekhine Eizagirre et Iratxe Sorzabal, qui sont à la MAF de la même prison, se trouvent au mitard, également en protestation contre l’isolement d’Itziar Moreno. Tous ont fait savoir qu’ils ne cesseraient leur mouvement que quand la mesure d’isolement appliquée à Itziar Moreno serait levée.

Dans le courant du mois d’avril, un mouvement général avait commencé à se mettre en place à la maison d’arrêt des femmes de Fresnes. Une lettre comportant la signature de 40 prisonnières avait été remise à la direction, exprimant un certain nombre de revendications, parmi lesquelles la résolution des graves problèmes d’hygiène, l’accès aux UVF, un traitement plus respectueux de la part des surveillantes, de meilleures conditions pour les prisonnières enceintes… N’ayant obtenu aucune réponse, elles ont réalisé un blocage symbolique de la cour de promenade le 2 mai pendant 10 minutes.

Le même jour, la prisonnière basque Itziar Moreno a été conduite dans une cellule d’isolement, au prétexte qu’elle était la meneuse de ce mouvement. Les autres prisonnières basques ont aussitôt provoqué leur transfert au mitard, en protestation. Elles en sont sorties le 8 mai, mais y sont aussitôt retournées. Un envoi massif de lettres a également été mis en marche depuis l’extérieur pour demander la levée de cette sanction, aussi violente qu’arbitraire, et qui peut selon les lois françaises durer indéfiniment selon le bon vouloir de la prison.

Un appel à imprimer cette lettre et l’envoyer à cette adresse a été lancé afin de les soutenir.

A l’attention du Directeur de la M.A. Fresnes

M. Scotto

3, Allée des Thuyas

94.261 – Fresnes Cedex France

Fax : 00 33 1 43 50 40 08

Monsieur Scotto,

Je soussigné, ( ), par la présente, je veux dénoncer les punitions injustes et démesurées imposées aux Prisonnières Politiques Basques dans la MAF de Fresnes.

Je vous signale que les revendications des droits fondamentaux des détenues ( droit à l’hygiène, au respect a l’intimité, a être traitées dignement… ) sont tout à fait légitimes.

D’ailleurs, je vous rappelle que l’isolement et/ou le mitard sont des mesures que entraiment des graves conséquences pour la santé physique et psychologique des personnes. De même, je dénonce énergiquement la violence subi par Itziar Moreno au moment ou elle a été menée a la cellule d’isolement.

Je vous demande donc, de mettre fin immédiatement aux mesures répressives (telles que le mitard et l’isolement) appliquées à Iratxe Sorzabal, Ekhiñe Eizaguirre et Itziar Moreno.

Dans l’attende de votre compréhension.




Source: