Octobre 4, 2021
Par Union Syndicale Solidaires
369 visites


Les zapatistes ont entamé un « voyage pour la vie en Europe ».

Avec cette initiative, les zapatistes veulent briser la résignation, semer l’espoir et ébranler à nouveau le statu quo du système en place ainsi que construire de nouvelles voies de solidarité et de luttes – avec nous, et renforcer les luttes d’en bas et à gauche dans nos régions.

Iels déclarent : ” Nous sommes des zapatistes, porteur-euses du virus de la résistance et de la rébellion. En tant que tel.les nous parcourrons les cinq continents “.

Une 1ère délégation arrivée en bateau a participé à des initiatives tout l’été.

Une 2ème délégation plus importante (environ170 personnes) est arrivée mi-septembre, pour parcourir en 3 étapes l’Europe du Nord et de l’Est, de l’Ouest, puis du Sud.

Plusieurs groupes de 5 iront à la rencontre des luttes, des organisations et des collectifs sur le territoire français du 10 octobre au 6 novembre.

Depuis de nombreuses années, l’union syndicale Solidaires est impliquée dans la solidarité avec les communautés zapatistes qui luttent contre le système capitaliste et patriarcal et mettent en pratique la transformation sociale en construisant leur autonomie politique et économique, mais aussi leurs propres systèmes de santé et d’éducation.

C’est pourquoi l’Union soutient et participe à l’organisation de ce voyage, et organise 2 jours d’échange interne avec une délégation les 2 et 3 novembre prochain. Plusieurs syndicats et Solidaires locaux sont aussi impliqués dans l’organisation de rencontres au niveau local.

Par ailleurs, L’Union Syndicale Solidaires, réunie en congrès du 27 au 30 septembre, condamne les agressions que subissent les communautés zapatistes au Chiapas. Depuis le soulèvement de l’EZLN en janvier 1994, le gouvernement mexicain et ses trois niveaux (fédéral, étatique et municipal) a défendu, encouragé, organisé et financé différents groupes paramilitaires pour attaquer la population civile zapatiste.

En particulier les paramilitaires de l’ORCAO (Organisation régionale des caféiculteurs d’Ocosingo ) qui attaquent régulièrement la communauté zapatiste de Moisés Gandhi.

Récemment le matin du 11 septembre 2021, alors que la délégation zapatiste aérienne se trouvait dans la ville de Mexico, des membres de l’ORCAO ont kidnappé et séquestré pendant 8 jours les compañeros Sebastían Nuñez Perez et Jose Antonio Sanchez Juarez.

L’Union Syndicale Solidaires dénonce l’escalade de la violence paramilitaire contre les communautés zapatistes, ainsi que la complicité du gouvernement fédéral, étatique et municipal.

Article publié le 4 octobre 2021




Source: Solidaires.org