Mai 31, 2022
Par Attaque
9 visites

Le Dauphiné Libéré / lundi 30 mai 2022

[…] Selon les informations du Dauphiné libéré, il était en environ 7 h 30 du matin, ce vendredi 27 mai, quand un employé du syndicat des eaux est alerté qu’un défaut électrique vient de survenir sur le réservoir d’eau situé sur les hauteurs du village. En arrivant sur place, chemin de la Roche, l’agent va rapidement comprendre que la défaillance électrique est en réalité l’incendie d’une antenne-relais située sur le même site : des flammes de plusieurs mètres de haut ravagent la clôture de l’installation ainsi que le pylône. Il alerte aussitôt les sapeurs-pompiers qui interviendront alors que le feu commençait à se propager à la végétation voisine.

Les gendarmes sont également prévenus. En raison de la sensibilité du site, les gendarmes de la brigade de recherches sont également envoyés sur place, avec le concours des techniciens en identification criminelle venus de Grenoble.

Aucun doute : l’incendie est d’origine criminelle. Les dégâts occasionnés sont très conséquents : plusieurs boîtiers situés au pied du pylône ont été détruits, tout comme les câbles sur plusieurs mètres de haut de cette antenne qui est partagée par plusieurs opérateurs de téléphonie mobile.

Cet incendie vient rappeler les faits déjà constatés courant janvier et février dans les Terres Froides : une même antenne à Flachères avait été incendiée par deux fois alors que des sabotages de même nature avaient été constatés sur le secteur du lac de Paladru. Des faits qui n’ont pas été élucidés pour le moment. Il y a quelques semaines, c’était une antenne à Saint-Chef qui avait été détruite à son tour. Et également en début de matinée, tout comme l’incendie de ce vendredi 27 mai à Soleymieu.




Source: Attaque.noblogs.org