Novembre 16, 2020
Par ZEKA
240 visites


Bhagavat Gita 52

Lorsque votre intellect traversera le bourbier de l’illusion, vous acquerrez alors l’indifférence à ce qui a été entendu et à ce qui reste à entendre (à propos des plaisirs dans ce monde et dans le prochain).
– Bhagavat Gita | 52

Commentaire :
Krishna dit que les gens qui sont attachés à la jouissance du monde sont attirés par les paroles fleuries, ils propagent des rituels ostentatoires pour gagner des opulences mondaines. Cependant, celui dont l’intellect est éclairé par la connaissance spirituelle ne recherche plus les plaisirs sensoriels matériels, sachant qu’ils sont des signes avant-coureurs de la misère.

Traversez le bourbier de l’illusion avec moi, hors de portée de la télévision, loin de l’écran d’où vous lisez ceci, au-delà de la cacophonie des voix réconfortantes dont vous êtes entouré.

Regardez dans la vérité de votre être, le mystère qu’il présente au monde des objets et concepts nommés. Penchez-vous sur le caractère hypocrite de votre expérience, en évitant les bords saillants qui tentent de la définir à chaque tournant. Vous, le « vous » qui ne peut être défini, transcendez cette existence manifeste. Vos tentacules, vos connexions mycéliennes, s’étendent dans des royaumes invisibles aux yeux les plus aigus, non audibles aux oreilles les plus délicates.

Votre immensité ne peut pas être contenue par ce moment. Ce moment contient votre immensité.

Haiku.




Source: Zeka.noblogs.org