VENDREDI 5 NOVEMBRE 2021

au CRAS 39, rue Gamelin 31100 Toulouse

(métro Fontaine-Lestang)

Les luttes ouvrières en Espagne (1970-1979).

Échanges avec Arnaud Dolidier autour de son livre « TOUT LE POUVOIR À L’ASSEMBLÉE ! Une histoire du mouvement ouvrier espagnol pendant la transition (1970-1979) » sorti en 2021 aux éditions Syllepse.

19h : Accueil – Auberge espagnole

20h : Présentation du livre

vers 22h : Projection de trois documentaires sur cette période

Dès le début des années 1970, les luttes ouvrières et sociales se multiplient, et par ailleurs la dictature veut devenir plus présentable ; une “transition” avant l’heure s’amorce sous la pression populaire.

Après la mort de Franco, en 1975, la “transition” s’organise dans le bon ordre avec la participation du Parti Socialiste et du Parti Communiste Espagnol et de leurs syndicats associés. Cependant, de nombreux travailleur·euses et habitant·es des quartiers populaires veulent voir satisfaites leurs revendications sociales et changer de société.

Cette contestation sociale prend la forme de multiples assemblées, pratiquement permanentes et qui décident et organisent ce mouvement social original. C’est l’histoire de ce mouvement que nous propose Arnaud Dolidier. Revenant sur les luttes sociales sous le franquisme qui ont préparé l’éclosion de ce mouvement, il fait ensuite le récit de cette turbulente période. Appuyé sur d’abondantes sources, cet ouvrage retrace pas à pas les débats qui l’ont traversé et suit les expériences qui ont été menées, notamment deux d’entre elles, étudiées plus en détail.

Cet ouvrage restitue le rythme des palpitations de ces assemblées ouvrières et populaires qui devront faire face à une sanglante répression. La grève chez Harry Walker, à Barcelone, en 1970, donne le ton. Bien d’autres suivront, elles aussi largement documentées et commentées ici. Elles touchent différents secteurs professionnels, et se déroulent aussi bien à Madrid qu’à Valladolid, en Catalogne ou au Pays basque.

La grève générale de Vitoria ou la lutte de Roca sont particulièrement emblématiques de cette période. C’est une période d’intenses débats : boycott ou détournement des élections syndicales de Franco ? Priorité à l’unité ouvrière ou à la construction des outils partisans ? Le pacte de la Moncloa, validé par la droite et la gauche, mais aussi par certains syndicats (sauf la CNT, syndicat libertaire), constituera un tournant.

vers 22h : Projection de trois documentaires :

  • Vitoria, Marzo 1976 du réalisateur Luis E. Herrero retrace les évènements du 3 mars à l’aide d’archives d’époque. Contre une assemblée ouvrière qui se tenait dans une église les forces de l’ordre utilisant entre autres des balles réelles provoqueront la mort de 5 ouvriers et plus d’une centaine de blessé-e-s dont 20 graves. Durée 21mn.

Plus d’infos sur le CRAS




Source: Iaata.info