La Perm31 vous invite, en tant que collectif qui lutte pour l’accès au droit des étrangèr-e-s, contre les frontières, le 1er décembre à la Chapelle (Toulouse) à une journée d’échange et de rencontre.

Elle se décompose en deux temps :

  • 1er temps : entre collectifs qui tiennent des permanences, nous nous questionnerons entre 15h et 17h30 sur les permanences. Comment faire du collectif ? Comment atténuer les rapports de domination ? Qu’est ce qui a pu marcher dans nos différents collectifs ? L’objectif est d’avoir une discussion ouverte entre collectifs pour améliorer nos permanences, mutualiser des outils et échanger sur nos pratiques. Cette rencontre se veut être un partage entre collectifs toulousains mais également, si possible, avec des collectifs d’autres villes. Ce serait une discussion entre militant-es qui tiennent des permanences et non une assemblée ouverte. Nous nous proposons de mettre en place des outils pour la discussion et éviter une seule discussion plénière.
  • 2e temps : nous organisons ensuite un repas avec une scène ouverte et un concert. Il sera possible pour les différents collectifs d’avoir une table d’info et d’organiser dans la mesure du possible un atelier, un jeu, une expo, etc (nous contacter à l’avance).

    Pour qu’on puisse accueillir au mieux tou-te-s les personnes, merci de nous dire si vous serez présent-e-s au plus tard le 24 novembre, à combien, et si vous prévoyez une table d’info. De notre côté, nous restons à disposition pour d’éventuelles questions et détails.

L’idée de la Perm31 est de proposer un lieu d’accueil, qui permette d’informer sur les structures spécialisées qui existent à Toulouse, de pouvoir orienter et conseiller dans un réseau de solidarités. Nous sommes en lien avec des avocat-es qui se sont engagé-es à être disponibles au téléphone lors de cette permanence. Si vous êtes en contact avec des personnes immigrées qui rencontrent des problèmes dans leurs parcours tant au niveau administratif, juridique, psychologique, social, vous pouvez les diriger vers notre permanence nous essaierons au mieux de les renseigner.

Même si nous sommes tout-e-s conscient-e-s qu’une lutte est nécessaire pour s’opposer aux politiques migratoires et que l’accompagnement individuel ne suffit pas, cette permanence n’est pas un collectif avec une identité politique, et n’est qu’un moment de solidarité qui, espérons, permettra d’enrichir ces luttes.

En espérant vous voir nombreux-ses.

Solidairement,

La Perm 31

Soirée de Soutien de la Perm 31 avec les personnes exilées.
Affiche

Article publié le 21 Nov 2019 sur Iaata.info