Novembre 16, 2017
Par Mille Babords
345 visites


Dans la foulée de la Grande Marche Vitrolles-Marseille (29 oct.) depuis les PRAHDA, et dans la suite du coup de fourchette du Banquet des Dubliné.es (10 nov.) devant la Préfecture, on lâche rien, on continue !

Les PRAHDA* ? Des structures encore peu connues crées par l’Etat depuis le mois d’août 2017 pour y concentrer les demandeurs d’asile dit “dubliné.es” (leurs empreintes ont été enregistrées dans un autre pays). 62 hôtels Formule1 rachetés et dont la gestion a été confiée à ADOMA (ex-Sonacotra), véritable garde-chiourme de la Préfecture, qui y tient les listes, surveille et signale “en fuite” à son donneur d’ordre. Dans la pratique donc, des lieux de vie indigne, véritables antichambres de l’expulsion. Et sur lesquels il s’agit de porter un coup de projecteur.

Ce sera le cas jeudi 16 novembre à partir de 18h avec une discussion organisée par le collectif soutien migrant.es 13 / Al Manba, avec la participation de personnes “encampées” dans les PRAHDA de Vitrolles et Gémenos.

Ensuite, repas pris en commun. Prix libre, maximum de solidarité. Tous les sous pour la lutte

*Programme d’accueil et d’hébergement des demandeurs d’asile




Source: