En quelques mots : dans un monde toujours plus technicisé et connecté – en commençant par les plus jeunes avec l’arrivée du plan pour le numérique à l’école, puis par les adolescents avec les réseaux sociaux, l’informatisation des métiers et la question du droit à la déconnexion, jusqu’aux plus âgés d’entre nous avec les robots d’assistance à la personne – nous souhaitons travailler sur la manière de transmettre et sensibiliser à ces questions tant les enjeux sont divers : impacts cognitifs, santé psychique, vivre-ensemble, pathologies de l’hyper-connexion, coût écologique, rapport humain au virtuel et à la dématérialisation, électrosensibilité… En gros, nous revendiquons une réappropriation des techniques et outils, un ancrage dans la réalité écologique, le ré-enchantement par la poésie et l’art, à travers ce que nous appelons une « alternative décâblée ».

Soirée de soutien aux décâblés le samedi 18 août dès 16h !

JPEG - 4.2 Mo

Nous travaillons sur une critique constructive de ces nouvelles techniques et technologies grâce à des groupes de réflexion, des recherches et enquêtes, en rapprochant des personnes d’horizons et domaines différents ; une sensibilisation aux différents enjeux qui y sont liés par le biais de stands d’information, interventions et formations en milieu scolaire et associatif, de cafés-philo, rencontres, conférences, ateliers ; en menant des projets divers pour tenter de se décâbler ensemble et être moins dépendants du système technicien en somme : bricolage d’outils conviviaux, semaine décâblée, expérimentation d’alternatives plus artisanales et enfin la participation à toute initiative s’inscrivant dans nos valeurs : manifestations, campagnes de sensibilisation, pétitions, actions collectives…

Notre gros projet actuel est celui d’une semaine pendant laquelle nous proposons à ceux qui le souhaitent, à l’échelle d’un quartier, de se “décâbler” (ou au moins de réduire le câblage) pour prendre conscience de l’emprise numérique, de la dépendance aux moyens techniques et technologiques globalement. De prendre du recul pour mieux comprendre son propre rapport aux nouvelles technologies, le temps que l’on y consacre, leur omniprésence. En outre, nous proposons durant toute la semaine des débats et conférences, des ateliers pratiques de bricolage ou réparation, ainsi qu’une projection et exposition artistique qui ont pur but pour ces mêmes personnes de creuser la réflexion sur les différents enjeux que la déferlante technologique sous-tend. Notre activité repose essentiellement sur de la bonne volonté, des coups de main, des dons et de l’autofinancement, c’est pourquoi, afin de nous aider à réaliser ce projet (assez lourd mine de rien pour une jeune association comme la notre), nous vous proposons une fête en sobriété énergétique et électromagnétique pour tenter, tant bien que mal et avec les moyens du bord, de mettre en œuvre ce que nous défendons. (Pas d’inquiétudes, aucun ver luisant ne sera maltraité pour produire la lumière de cette soirée).

Au programme :

infokiosque

bouffe végétale et conviviale

tisanes du jardin

ateliers

Bricolage et réparation : Amène tes boîtes de conserve, bocaux…et objets à réparer !

lectures

Osons le décablage et affirmons notre prise de distance par rapport à la déferlante technologique en lisant, contant ou poétisant ! Amène tes lectures ou écritures à partager : textes engagés, extraits romanesques sensibles, poèmes, citations…

concerts acoustiques


An Eagle in your Mind (psychédélique sacré)
https://www.youtube.com/watch?v=RctdOqCM4q0

Une folk abstraite à la croisée du rock psychédélique, de la musique sacrée et du abstract hip-hop. Alchimie paradoxale entre autant d’éléments hétéroclites, An Eagle in your Mind aime brouiller les frontières. An Eagle in your Mind distille une folk hérissée de percussions hip-hop, de delays hypnotiques, de synthés 70′ et de drones exotiques. C’est un duo nomade qui poursuit la musique comme un voyage, une soif d’horizon et de lumière.

Depuis 2015 c’est sur les routes d’Europe et d’Afrique que le duo compose et enregistre. Au gré des chemins, le duo s’entoure d’un instrumentarium bigarré et florissant : guembri (basse acoustique qui accompagne les chants de guérisseurs depuis le Soudan jusqu’au Maroc), harmonium indien, guitare dreadnought, banjo, percussions berbères ou brésiliennes, boite à rythme, tambours, clochettes, etc. De cette base le duo fait émerger une folk moderne, nimbée de tension électrique, avec ses mélodies expérimentales, son rock acoustique et sa folk abstraite, cet album rappelle également la musique des années 70 et les envolées psychédéliques.

Hervé Krief (histoire contée et jouée – solo blues mythique)
https://vimeo.com/69565034

Le guitariste Hervé Krief a travaillé et enregistré avec les plus grands noms du jazz. Miles Davis, Ray Charles ou encore Jimmy Hendrix sont ses références centrales. Guitariste et compositeur il oscille depuis une vingtaine d’années entre jazz, blues, rock et funk, racines africaines et latino. Son spectacle « Robert Johnson, réalité et mythe », relate la vie de ce petit garçon de Hazlehurst au Mississipi qui voulait devenir Bluesman. Il décrit, à travers son histoire, la vie des afro-américains au début du XXe siècle et la construction du mythe qui entoure ce musicien. Ce spectacle est une invitation à réfléchir sur notre société en s’appuyant sur le passé pour s’émanciper et pourquoi pas, préparer un avenir différent. Il invite à la réflexion pour se débarrasser des conformismes, de la pensée unique, du consumérisme et donne l’esquisse d’un chemin nouveau respectueux de la terre et de ses occupants.

Duvet (folk mélancolique)
https://soundcloud.com/eiiin/01-betrayals

Deux mains, une guitare acoustique, temps suspends ton vol. Meilleure amie des voyageurs, des fauchés et de ceux qui ne veulent pas s’encombrer depuis des siècles, la guitare est un instrument d’intérieur comme d’extérieur. En écoutant la musique de Duvet, on est face à cette dualité crue, entre le mouvement ample, quasi-flamenco, vers l’extérieur, et un mouvement de repli, tout en arpèges, vers l’intérieur, où le temps n’est soudain plus mesuré… Tendez l’oreille, pourtant, un piano nous berce de ses médiums, entre deux tintements d’objets en verre. Il y a toujours plusieurs musiciens cachés dans l’introspection d’un instrument, et cette guitare-là, pourtant libre et spontanée, ne fait pas exception.

4-5 € comme tu peux (ravitaillement compris)
GZ HLM
Indications géographiques : jesuisanxieux@gmail.com

Par Rebellyon,

Source: http://rebellyon.info/Soiree-de-soutien-aux-decables-Samedi-18-19481