Le mouvement syndical doit prendre toute sa part dans la mobilisation pour empêcher l’ED de gagner la bataille des idées et d’accéder au pouvoir qu’il soit étatique ou local.

Le relatif insuccès du RN aux élections territoriales ne doit pas nous conduire à baisser la garde.

En effet Le RN demeure fondamentalement un parti politique développant des thèses racistes inacceptables, proférant obsessionnellement des analyses sécuritaires infondées et demeurant le pire ennemi des libertés et des droits sociaux et culturels, ainsi que le pire ennemi des travailleurs.ses.

• Il surfe sur la peur du déclassement,

• Tire profit des crises,

• Exploite le terreau de la destruction des services publics,

• Pratique les doubles discours.

Quelle société nous prépare l’extrême droite ?

 

• Une société de l’exclusion, du racisme, de l’antisémitisme et des discriminations institutionnalisées,

• Une société ou les droits des femmes et personnes LGBTQI reviendraient en arrière

• Une société violente et ultra-autoritaire

• Une société injuste.

Le Front National a changé de nom, il développe une stratégie de normalisation qui par un discours policé et même consensuel, se revendiquant détenteur d’une légitimité qu’il qualifie de droite nationale.

Cette réorientation du discours politique a nécessité de se débarrasser de certaines positions économiques (sortie de l’euro), en particulier pour améliorer la crédibilité de sa future candidate à l’élection présidentielle, défendant désormais un programme libéral-conservateur, construit pour répondre aux attentes des plus riches.

Avec le « localisme », un concept utilisé en place de l’écologie, le RN tente de s’approprier la question environnementale.

Mais le discours du RN adopte aussi par opportunisme des positions sociales trompeuses pour répondre aux attentes supposées de l’électorat :

– telle sa revendication en faveur de la retraite à taux plein à 60 ans avec 40 annuités (mais sans prise en compte de la pénibilité au travail, du nombre d’années d’études, des congés maternité etc.),

– sa revendication d’un retour aux 35h (mais en proposant dans le même temps l’autorisation des négociations par branches pour travailler au-delà),

– La proposition d’une « augmentation des bas salaires » (mais sans augmentation du SMIC, par le biais d’une prime financée à l’État et non prise en compte pour la retraite),

– la défense des petits commerçants uniquement par opportunisme.

Le RN n’est pas l’ami des citoyennes et citoyens !

Le RN est le parti de la haine !

 

Le SNUTER soutiendra ses syndicats locaux confrontés aux dangers du RN et des idées de l’extrême droite,

Il participera à tous les échelons de son organisation à toute initiative et action permettant de lutter contre le racisme, les discriminations et l’exclusion,

Il réaffirme son engagement antiraciste, antifasciste et s’inscrit dans le combat contre toutes les formes de haine et de discrimination,

Il engagera toute action de formation aux militant.e.s pour leur permettre de comprendre et appréhender ces questions,

Il réaffirme son engagement à VISA pour participer à la lutte syndicale contre les idées d’extrême droite, toutes contraires aux valeurs sociales que nous portons collectivement.

Motion adoptée lors du 2ème congrès du SNUTER FSU – La Grande Motte  – du 29 juin au 2 juillet 2021




Source: Visa-isa.org