Avril 8, 2018
Par Alternative Libertaire (AL)
8 visites

Dix accidents mortels par an, des maladies professionnelles à la pelle, un taux de suicide inquiétant… Triste bilan pour l’entreprise ferroviaire et ses sous-traitants. Seule l’action syndicale empêche que la situation n’empire. La disparition annoncée des CHSCT est un coup dur. La SNCF, ce sont environ 600 CHSCT, six commissions fonctionnelles par grand corps de métiers (matériel, équipement, commercial, traction…) ainsi qu’une commission nationale CNHSCT certes dépourvue de pouvoir, mais qui permet (…)


AL d’avril est en vente !

/




Source: