par Pat de Botul le 14 juin 2019

Six personnes sont actuellement jugées au Maroc pour avortement clandestin

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=4073

Au Maroc, l’avortement est puni par la loi d’une peine de prison ferme. Il n’est autorisé que si la vie de la femme enceinte est en danger.
Pourtant, entre 500 à 800 interruptions de grossesse sont pratiquées illégalement tous les jours, selon l’Association marocaine contre l’avortement clandestin (Amlac). Certaines sont effectuées par des herboristes ou « faiseuses d’anges », mais la plupart se font sous le manteau dans les cliniques et cabinets de gynécologie à des prix souvent prohibitifs.

Réagir à cet article

Écrire un commentaire …


Article publié le 14 Juin 2019 sur Monde-libertaire.fr