Du 2 au 6 mars, semaine de luttes féministes au Silure en prévision de la marche nocturne féministe du 7 mars. Evénements tous les soirs, en mixité choisies sans mecs cis, y compris pour la cantine !

Lundi 2 mars au Silure – 19h

Atelier dragking-queen-queer

Mardi 3 mars au Silure – 18h30

Atelier de rhétorique féministe, ou comment survivre à un débat

Mercredi 4 mars au Silure – 19h

Atelier rap féministe

Vendredi 6 mars au Silure – 12h

Cantine en mixité choisie, puis 14h-21h : Atelier bricolage – banderoles – slogans – pancartes

Mardi 10 mars à la Buvette de l’Ilôt13 – 16h à 20h

Permanence bibliothèque

Vendredi 13 mars au Silure – 19h

Projection du documentaire « La domination masculine » de Patric Jean (France/Belgique, 2009, 103mn). Après le 8 mars, penchons nous un peu les ressorts du patriarcat.

Un homme séquestre une classe à Montréal. Il libère les garçons et tue toutes les filles, par haine des femmes, qui selon lui prennent la place des hommes dans la société. La violence physique contre les femmes, dans et hors du foyer, est très médiatisée, mais elle n’est que la pointe de l’iceberg d’un système patriarcal bien rôdé. Illustrant ses propos par le récit de faits divers et d’exemples de machisme au quotidien, le cinéaste Patric Jean, connu pour ses films percutants, s’interroge sur la domination masculine, un sujet qui suscite des débats parfois houleux. Il tente de comprendre pourquoi certaines inégalités persistent… (présentation du distributeur)

Mardi 17 mars à la Buvette de l’Ilôt13 – 16h à 20h

Permanence bibliothèque

Vendredi 20 mars au Silure – 19h

Lecture et discussion autour de la brochure de Bertrand Louart « La collapsologie : start-up de l’happy collapse ». Alors que 14 personnes vont passer en procès à Genève le lundi 23 mars suite à une manifestation spontanée dans le cadre de la grève du climat, le Silure propose de s’arrêter sur les raisons du succès de la collapsologie et leur soudaine médiatisation. Des exemplaires de la brochure sont disponibles au Silure.

« Comme disait Marx : « Nous ne connaissons qu’une seule science, la science de l’histoire ». Or l’histoire recèle la solution de cette étrange énigme qui ne les intéresse pas. Et cette histoire, Servigne & Co sont bien décidés à s’en passer, à n’en tirer aucun enseignement, ils ne veulent pas en entendre parler. » (extrait du texte)

Mardi 24 mars à la Buvette de l’Ilôt13 – 19h

Lecture et discussion du livre de Johann Chapoutot « Libres d’obéir. Le management, du nazisme à aujourd’hui » (Gallimard, 2020).

« Reinhard Höhn (1904-2000) est l’archétype de l’intellectuel technocrate au service du IIIe Reich. Juriste, il se distingue par la radicalité de ses réflexions sur la progressive disparition de l’État au profit de la « communauté » définie par la race et son « espace vital ». Brillant fonctionnaire de la SS – il termine la guerre comme Oberführer (général) –, il nourrit la réflexion nazie sur l’adaptation des institutions au Grand Reich à venir – quelles structures et quelles réformes ? Revenu à la vie civile, il crée bientôt à Bad Harzburg un institut de formation au management qui accueille au fil des décennies l’élite économique et patronale de la République fédérale : quelque 600’000 cadres issus des principales sociétés allemandes, sans compter 100’000 inscrits en formation à distance, y ont appris, grâce à ses séminaires et à ses nombreux manuels à succès, la gestion des hommes. Ou plus exactement l’organisation hiérarchique du travail par définition d’objectifs, le producteur, pour y parvenir, demeurant libre de choisir les moyens à appliquer. Ce qui fut très exactement la politique du Reich pour se réarmer, affamer les populations slaves des territoires de l’Est, exterminer les Juifs.

Passé les années 1980, d’autres modèles prendront la relève (le japonais, par exemple, moins hiérarchisé). Mais le nazisme aura été un grand moment managérial et une des matrices du management moderne. »
(présentation de l’éditeur)

Vendredi 27 mars au Silure – 19h

Discussion sur l’organisation autour du texte « Create Two, Three, Many Parties of Autonomy » publié en anglais sur le site états-unien « Regeneration ».

Comment s’organiser et sous quelles formes pour transformer la société ? Pour répondre à cette éternelle question, les révolutionnaires ont longtemps débattu autour des concepts de « parti », de « cadre » ainsi que de leurs rôles respectifs dans la lutte et dans la classe. Ce débat semble aujourd’hui avoir perdu de sa vigueur. Le Parti renvoie uniquement à l’association électorale dans les institutions politiques en place tandis que le cadre est un repoussoir autoritaire. 

Pourtant, le manque de structure dans les luttes en Suisse est criant. Progrès souhaitable, ou marque d’impuissance ? Afin de faire vivre la réflexion sur la forme des organisations révolutionnaires, le Silure propose une discussion autour du texte « Create Two, Three, Many Parties of Autonomy ! » – paru en anglais sur le site Regeneration, l’organe de débat du « Marxist Center », une coordination de différents groupes marxistes états-uniens créée en 2019. Des extraits traduits en français suivront sur Renversé.

Permanences :

Cantine : tous les vendredi à 12h, ce mois-ci la cantine du 6 mars est en mixité choisie.

Bibliothèque à la buvette de l’Ilôt13 : tous les mardis de 16h à 20h.

Bibliothèque au Silure : tous les vendredi de 17h à 20h. Les permanences servent à emprunter des livres, chiner dans la collection, amener de la distro ou juste discuter autour d’un verre.

Le catalogue est toujours accessible en ligne. Il n’est bien sûr pas exhaustif, mais ça donne un aperçu d’une partie de la collection. Vous pouvez y accéder en cliquant sur le texte ci-dessous.

Permanence juridique : tous les samedis de 10h30 à 12h. Un groupe de personnes fournit des conseils juridiques de manière confidentielle et gratuite. Elles sont principalement formées en droit du travail, du logement, des assurances et des migrations.
 Ce mois-ci, la PJS offre aussi de l’aide pour remplir sa déclaration d’impôts.

— –

Adresses des différents lieux :

- Silure : 3, sentiers des Saules, 1205 Genève.

Contact : [email protected]

Facebook : Le Silure [Lien Facebookcorewwi(point)onion, c’est-à-dire Facebook Tor-compatible]. Instagram : le_silure

- Buvette de l’Ilôt 13 : 14, rue de Montbrillant, 1201 Genève


Article publié le 28 Fév 2020 sur Renverse.co