Après des décennies de militantisme, l’antispécisme n’est toujours pas une évidence dans la gauche radicale, et c’est une honte. Qu’un⋅e droitard⋅e, qui pense que le monde n’est qu’une vaste guerre où les fort⋅es n’ont qu’à dévorer les faibles, n’ait rien à faire du sort des animaux, on pouvait bien s’y attendre. C’est dégueulasse mais ça va bien ensemble. Par contre, si vous vous dites de gauche et que vous n’êtes pas encore antispéciste, c’est seulement par une ignorance volontaire, complaisante et complice que vous vous cachez à vous même vos propres contradictions. Vous pensez que les plus faibles devraient être protégé⋅es contre la violence des fort⋅es. Mais les animaux sont faibles et vous ne les protégez pas car les plus fort⋅es c’est vous.

• Vous êtes contre la détention de personnes innocentes, contre les conditions indignes de détention, les couloirs de la mort, peut-être contre la prison tout court, et vous n’avez rien à dire contre l’élevage intensif et les abattoirs ?

• Vous êtes contre le viol, et vous n’avez rien à dire contre les inséminations forcées à répétition des vaches laitières ?

• Vous êtes contre les violences policières, et vous n’avez rien à dire contre les vraies nasses où des millions de poissons meurent étouffés les uns contre les autres ?

• Vous êtes contre l’exploitation, contre le travail forcé, peut-être contre le travail tout court, et vous n’avez rien à dire contre le travail des animaux, qu’aucun droit n’a jamais encadré ?

• Vous êtes contre la colonisation qui détruit les territoires et les cultures des peuples autochtones et les parque dans des réserves, et vous n’avez rien à dire contre la destruction des territoires et des cultures des communautés de cétacés, et leur relocalisation dans des sanctuaires ?

CE NE SONT PAS LES MEMES CHOSES.

Mais si vous ne voyez pas leurs ressemblances c’est que vous êtes spéciste.
Et si vous voyez ces ressemblances et que ces choses vous choquent, mais que vous ne faites rien, vous êtes spéciste aussi.
Les différentes formes d’oppression ont chacune leur signification spécifique. Mais de quelque manière qu’on tourne la chose le spécisme est aujourd’hui de très loin la première cause de souffrance dans le monde, et cela aussi a une signification.
Remuez-vous ! Renseignez-vous !


Article publié le 28 Juin 2020 sur Nantes.indymedia.org