Mai 27, 2022
Par Squat.net
285 visites

Après plusieurs mois de travail collectif et quelques semaines très intenses de préparation de l’espace, le jeudi 19 mai, il était enfin temps de le rendre public et d’ouvrir l’espace à toustes celleux qui voulaient s’approcher et s’impliquer. De nombreuses personnes sont venues manifester leur soutien et leur joie. Il y avait enfin un centre social autogéré et squatté à Séville, après tant d’années.

Nous n’avons pas perdu notre sang-froid lorsque la police s’est approchée, car nous étions prêtes à faire face à la situation, avec une centaine de personnes à proximité, avec l’assemblée bien organisée et unie, incluant une médiatrice et une avocate. Nous avons dit à la police que nous occupions le bâtiment depuis des semaines et qu’il leur faudrait une ordonnance du tribunal pour nous expulser, ce qu’ils n’avaient évidemment pas.

Après avoir passé des heures devant les portes, vers 22 heures, un officier a demandé à parler aux camarades à l’intérieur. C’est alors que la déception est devenue évidente : les policiers ont mis leurs casques, ont pris une posture agressive et se sont dirigés vers la porte. Ils nous ont repoussés sans ménagement, jusqu’à ce que nous soyons dans une position où il était impossible de voir ce qu’ils faisaient aux camarades à l’intérieur. Alors, devant tout le monde sur le trottoir, et devant les nombreuses caméras de téléphones portables qui enregistraient et filmaient tout ce qui se passait, ils ont ouvert la porte de force, avec une grande violence. Lorsqu’ils sont entrés, en les menaçant avec des tasers, ils ont forcé des camarades à s’allonger sur le sol pour les identifier plus tard et les forcer à sortir.

Cerise sur le gâteau de la série de règles qu’ils enfreignaient, la moitié des flics ne portaient pas de badges d’identification, parce que « s’il y a un feu, ça brûle » ou parce que « je l’ai fait tomber », entre autres excuses regrettables. Ils ont refusé de s’identifier, et ont dit à l’avocate que nous devions attendre de recevoir le rapport de police officiel (qui ne nous a jamais été remis).

Ils ont donc mis fin à l’espace qui venait de naître, dans un bâtiment abandonné depuis neuf ans et auquel nous allions donner une nouvelle vie, comme vous pouvez le lire dans notre manifeste d’ouverture. Mais, comme nous l’avons dit à l’époque : Ils peuvent détruire les espaces, mais jamais les idées.

Si la colère et la frustration que nous ressentons face à cette situation sont énormes, nous ne sommes pas non plus surpris-es. Il est déjà courant dans notre ville que les puissants, et les agents répressifs qui les protègent, ignorent leurs propres lois. De nombreux espaces ont déjà été illégalement expulsés, dans le feu de l’action, sans ordre et de manière intimidante et violente. Nous savons déjà que la propriété privée est défendue au-dessus de tout et de toustes.

Tout cela ne fait que nous renforcer dans ce que nous faisons, ce que nous pensons et ce que nous sommes. Nous n’oublierons jamais le moment du déploiement de la banderole et de la lecture du manifeste, ni les nombreuses heures que des dizaines et des dizaines de personnes ont passées à défendre notre espace, leur espace. Continuons à squatter et à résister.

NOUS SOMMES DE RETOUR.

UN SQUAT PERDU, UNE AUTRE OUVERTURE !

J’AURAIS HONTE D’ÊTRE UN POLICIER !

DANS TA MAISON ET DANS TON QUARTIER, FÉMINISME LIBERTAIRE !

MORT À L’ÉTAT ET VIVE L’ANARCHIE !


Des squats dans la péninsule Ibérique:
État espagnol: https://radar.squat.net/fr/groups/country/ES/squated/squat
Catalogne: https://radar.squat.net/fr/groups/country/XC/squated/squat
Pays Basque: https://radar.squat.net/fr/groups/country/XE/squated/squat

Des groupes (centres sociaux, collectifs, squats) dans la péninsule Ibérique:
État espagnol: https://radar.squat.net/fr/groups/country/ES
Catalogne: https://radar.squat.net/fr/groups/country/XC
Pays Basque: https://radar.squat.net/fr/groups/country/XE

Des événements dans la péninsule Ibérique:
État espagnol: https://radar.squat.net/fr/events/country/ES
Catalogne: https://radar.squat.net/fr/events/country/XC
Pays Basque: https://radar.squat.net/fr/events/country/XE


CSOA la Leona, le 20 mai 2022 https://csoalaleona.wordpress.com/2022/05/20/desalojo-ilegal-de-csoa-la-leona-sin-orden-judicial-y-mediante-la-fuerza/
Freedom News, le 27 mai 2022 https://freedomnews.org.uk/2022/05/27/spain-cops-raid-and-evict-lion-social-centre/




Source: Fr.squat.net