Juillet 2, 2021
Par Le Poing
329 visites


Le verdict du procĂšs qui s’est tenu les 20 et 21 mai dernier est tombĂ© ce vendredi matin. L’ex-doyen de la fac de droit Philippe PĂ©tel Ă©cope d’une peine de 18 mois de prison avec sursis et deux ans d’interdiction d’exercer une fonction publique. Il avait dĂ©jĂ  Ă©tĂ© interdit d’exercer par dĂ©cision administrative relevant de son ministĂšre pour une durĂ©e de 5 ans. Si le tribunal a retenu sa responsabilitĂ© dans l’organisation de l’attaque du 22 mars 2018 par un commando cagoulĂ© et armĂ© sur des Ă©tudiants mobilisĂ©s contre la loi ORE qui occupait un amphi de l’universitĂ©, il le dispense d’une incarcĂ©ration.

Pas d’incarcĂ©ration prĂ©conisĂ©e non plus pour Jean-Luc Coronel (le professeur de la fac de droit) et sa femme, condamnĂ©s tous deux Ă  14 mois, dont six mois ferme, probablement sous bracelet Ă©lectronique. MĂȘme disposition pour trois autres participants au commando pour une peine de six mois ferme. Seul Martial Roudier, fils du fondateur du groupe d’extrĂȘme droite la Ligue du Midi, est condamnĂ© Ă  une peine de prison d’un an ferme, sans prĂ©conisation d’un dispositif Ă©lectronique Ă  domicile. Ce sera au juge d’application des peines d’en dĂ©cider.

Nous avions effectuĂ© un travail en commun avec Rapports de Force, La Mule du Pape et Radio GI.NE pour couvrir le procĂšs du mois de mai. Vous pouvez relire nos diffĂ©rents articles et regarder l’émission radio filmĂ©e que nous avions rĂ©alisĂ©e au soir de la premiĂšre journĂ©e d’audience.

ProcĂšs du commando de la fac de droit : des peines avec bracelet et du sursis requis

Commando de la fac de droit de Montpellier : les angles morts de la procĂ©dure

Commando de la fac de droit de Montpellier : l’alliance de notables et de l’extrĂȘme-droite

Commando de fac de droit de Montpellier : une agression contre la contestation de Parcoursup




Source: Lepoing.net