Avril 25, 2022
Par Dijoncter
192 visites

Les étudiant-e-s de Sciences Po se mobilisent cette nuit, et au-delà, pour réaffirmer la nécessité d’un positionnement antifasciste ferme et inconditionnel. Remettre en question collectivement le discours officiel semble essentiel dans une période électorale où les enjeux climatiques et sociaux sont les grands remplacés du débat. Luttons ensemble pour un avenir meilleur !

Communiqué de presse

Mercredi 20 avril 2022,

Campus de Sciences Po à Dijon,

Nous, étudiant-e-s de Sciences Po Paris à Dijon, occupons notre campus ce soir dans le cadre de l’entre-deux-tours et du débat entre E. MACRON et M. LE PEN.

Notre action s’inscrit dans la continuité des mobilisations sur les autres campus de SciencesPo, à l’ENS, à La Sorbonne et sur d’autres universités et lycées dans tout le pays. Partout en France, les étudiant-e-s et lycéen-ne-s se rassemblent pour politiser ce qui semble évincé de ce second tour et nous y prenons part. Nous réaffirmons notre refus d’un second tour dans lequel l’écologie, le féminisme, les inégalités de classes, les violences policières et le racisme seront mis au second plan au profit d’un pseudo enjeu “identitaire” et d’un débat malsain.

Notre mobilisation entend dénoncer farouchement la présence de l’extrême-droite qui s’impose encore et toujours.

Alors que ce soir, les deux candidat-e-s sont invité à débattre, nous appelons l’ensemble des étudiant-e-s à s’emparer des derniers jours avant les élections pour faire entendre les revendications écologiques et sociales. Ce soir, collectivement, nous écouterons les deux prétendant-e-s, sans conviction ni aucune joie. Et nous prendrons la nuit entière pour débattre ensemble de notre futur, de nos mobilisations.

Nous tenons à préciser qu’aucune dégradation ne sera constatée et que l’occupation se déroulera pacifiquement.

Les étudiant-e-s de Sciences Po campus de Dijon réuni-e-s en Assemblée Générale




Source: Dijoncter.info