Mai 26, 2022
Par Dijoncter
201 visites

Suite à la présentation publique du “parc urbain Verniquet” le 19 mai par la Mairie, les Jardins de l’Engrenage estiment que ce projet n’est pas du tout à la hauteur de l’urgence du changement climatique et qu’il ne répond pas aux besoins et demandes des habitant.es.

Nous dénonçons l’abattage planifié de grands arbres matures, apportant ombre et fraîcheur, et appelons les Dijonnais.es à les protéger.

Tout au bout de feu les Jardins de l’Engrenage, subsiste une bande de terrain de 4 000 m² – et non 6 000 m² comme l‘affirme la Mairie. Voisin des jardins familiaux, cet espace fait l’objet depuis des mois de supputations quant à son aménagement et a été arbitrairement nommé “parc urbain Verniquet” par la Ville.

Participation citoyenne hors sol !

Présenté le 19 mai, le projet du parc Verniquet a été conçu à l’issue d’une simple consultation par questionnaire des habitants du quartier, très éloignée des processus de co-construction et de co-décision, pourtant présentés par la Mairie comme le top de la participation citoyenne.

Pour le dessin, rendons hommage au paysagiste Mayot & Toussaint, bras armé habituel de la municipalité, chargé de peindre en vert des projets remplis de béton en les faisant passer pour vertueux. Dernier exemple en date : le square Samuel Paty en face du lycée Carnot, square au format timbre-poste, archi-minéral et assez inhospitalier.

Habitude issue d’une époque révolue où les aléas climatiques étaient moindres, Mayot & Toussaint a choisi la facilité : partir d’une feuille blanche pour y caser des fonctions, plutôt que partir du terrain, de la réalité, des ressources naturelles du site et évidemment des grands arbres !

JPEG - 143.1 ko
Se protéger des canicules… en abattant des arbres

Nous dénonçons la négation de la richesse naturelle existante de cette bande de terrain ! Alors que 30 % des répondants au questionnaire ont, selon les résultats présentés, plébiscité la présence d’arbres de grande hauteur pour pouvoir profiter de leur ombre, le projet prévoit d’abattre l’essentiel de la vingtaine d’arbres vivant sur le site, âgés d’une quarantaine d’années… pour y replanter des arbrisseaux.

JPEG - 56 ko

Comment ensuite faire croire à des enfants, qui auront vu l’abattage des arbres, qu’ils vont vivre “l’école du dehors” comme le propose le projet ?

Dans le contexte d’urgence climatique que nous vivons, comment songer à priver les habitant.es des arbres de grande taille, procurant véritablement ombre et fraîcheur, quand il faudrait attendre au moins 10 ans pour bénéficier de l’ombre de leurs remplaçants ?

Appel au Maire et aux Dijonnais.es pour conserver leurs arbres !

Dans un esprit de responsabilité écologique et d’apaisement, nous exhortons le Maire de Dijon à repenser le projet à partir d’une évidence : le maintien des arbres existants.

Nous l’appelons aussi à étendre le parc aux tranches 2 et 3 du site de projet Langres / Garden State, qui ne sont pas construites et présentent également de beaux spécimens d’arbres et arbustes.

Nous appelons les habitant.es du quartier, les enfants des écoles alentour et tou.te.s les Dijonnais.es à se mobiliser par tous les moyens pour empêcher l’abattage des arbres !

Les Jardins de l’Engrenage




Source: Dijoncter.info