Juin 20, 2022
Par Rennes Info
182 visites

Les habitants de Villejean se mobilisent pour
conserver leur antenne de la sécurité sociale, sans rendez-vous

Depuis plusieurs annĂ©es, la direction dĂ©partementale de l’assurance maladie (CPAM)
tente de supprimer son antenne du quartier Villejean-Kennedy, contre l’intĂ©rĂȘt des habitantes et
habitants. En 2016 dĂ©jĂ , la fermeture de l’antenne Ă©tait programmĂ©e, mais a Ă©tĂ© annulĂ©e aprĂšs la
mobilisation victorieuse d’habitant-e-s du quartier. L’antenne restait ouverte, avec en prime
quatre salarié-e-s (un supplémentaire), et une possibilité de prise en charge sans rendez-vous.

En mars 2020, la CPAM 35 a pris prétexte du premier confinement pour fermer à
nouveau l’antenne, ne rouvrant que trùs ponctuellement depuis, sur rendez-vous et avec des
créneaux restreints. La CPAM 35, malgré plusieurs rendez-vous avec les associations du quartier,
trouve toujours plus de faux prĂ©textes pour ne pas rouvrir : locaux inadaptĂ©s, nĂ©cessitĂ© de faire
des travaux, besoin de mobiliser ces mĂȘmes locaux pour l’accueil des rĂ©fugiĂ©s ukrainiens,
l’insĂ©curitĂ©, etc.

Aujourd’hui, des milliers d’habitantes et habitants du quartiers sont pĂ©nalisĂ©s par cette
politique, qui rend sans cesse plus distante et inaccessible des services vitaux. Des personnes
souvent ĂągĂ©es ou handicapĂ©es (22 % de la population du quartier), mĂȘme malades, sont
renvoyées vers les permanences du centre ville (Charles de Gaulle), voir de Maurepas, malgré la
distance, la nĂ©cessitĂ© de payer un titre de transport, et les files d’attentes souvent trĂšs longues.

Les crĂ©neaux d’ouvertures et de rendez-vous sont souvent peu compatibles avec les horaires de
travail des personnes Ă  statut prĂ©caires (comme l’intĂ©rim) ne connaissant pas en avance leurs
jours ou horaires de travail. Enfin, la politique du « tout numĂ©rique Â» ou l’accĂšs tĂ©lĂ©phonique
payant rend difficile l’accùs aux personnes peu familiùres avec l’informatique ou la maütrise du
français.

La CPAM 35 fait ici primer les logiques de rentabilité plus que ses missions de services
public et de fait l’enjeu de l’accessibilitĂ© des soins. Elle pĂ©nalise ici un quartier populaire dĂ©jĂ 
discriminĂ©, subissant la marginalisation dans l’accĂšs Ă  l’éducation et la formation, Ă  l’emploi et au
bien vivre. Des milliers d’habitant-e-s ont dĂ©jĂ  soutenu le maintien de l’antenne de la CPAM par la
signature d’une pĂ©tition, ou la participation Ă  des rĂ©unions et rassemblements.

Ce jeudi 23 juin, les
habitant-e-s de Villejean se mobilisent pour conserver leur antenne :

Rendez-vous à 11h devant la CPAM à cÎté de la gare.

Les habitants rendront une pétition signée par plus de 600 personnes.
« Rendez-vous Ă  la sĂ©cu ! Â»
« Ameli n’est pas notre copine ! Â»
« Rendez-nous notre sĂ©cu ! Â»
« On n’a pas envie de faire le poireau
devant la sĂ©curitĂ© sociale pendant 1h3O Â»

Contact : sionsalliait gmail.com




Source: Rennes-info.org