Contra Info / vendredi 4 septembre 2020

Revendication du blocage d’une autoroute et d’une banderole solidaire avec MĂłnica et Francisco, Ă  l’occasion de la Semaine internationale de solidaritĂ© avec les prisonnier.e.s anarchistes

Les prisons, les camĂ©ras, la police, les mouchards, les drones, les dettes et les hypothĂšques, les contrats de travail sont quelques-uns de leurs dispositifs et mĂ©canismes pour rĂ©duire nos vies au triste impĂ©ratif de produire et de consommer. MĂȘme dans ce paysage dĂ©solĂ©, entourĂ©.e.s de bĂ©ton, de smog, de bĂątiments et de klaxons, il y a des corps qui rĂ©sistent. A partir des rĂ©sistances et des soulĂšvements, des dissidences et des dĂ©sertions de l’ordre Ă©tabli, nous avons toujours construit et gagnĂ© des amitiĂ©s dans tous les territoires, des plus Ă©loignĂ©s aux plus proches. Nous avons hĂ©ritĂ© la conviction de celles/ceux qui ont fait de leur vie un conflit permanent, toujours dĂ©sobĂ©issant.e.s face Ă  la logique du pouvoir et du capital. La cohĂ©rence de vivre et de lutter est une flamme qui se propage et qui nous encourage Ă  continuer.

Nous savons depuis un certain temps dĂ©jĂ  que parmi les ennemi.e.s internes prĂ©fĂ©rĂ©.e.s des dĂ©mocraties capitalistes il y a les anarchistes. Nous sommes conscients des enquĂȘtes qu’ils nous consacrent, des profils qu’ils construisent pour nous identifier, des articles dĂ©risoires de leurs expert.e.s, qui essayent de saisir nos idĂ©es, des pathĂ©tiques chaires universitaires qui sont crĂ©es et qui dĂ©crivent l’anarchisme comme la nouvelle menace internationale. Pourtant, ils continueront Ă  nous connaĂźtre seulement Ă  travers nos actions, nos explosions, nos luttes, qui continueront Ă  dĂ©border leur appareil lĂ©gal et policier. Nous continuerons Ă  briser leurs calculs et leurs prĂ©visions, leur sĂ©curitĂ© sera constamment assiĂ©gĂ©e. Pour vous, dĂ©fenseurs de l’ordre, nos attaques seront chargĂ©es d’une haine profonde, depuis l’opacitĂ© qui nous recouvre. Pour nos ami.e.s et compas, de tout notre amour.

Face Ă  chaque coup de l’ennemi, nous lĂ©chons nos blessures et nous continuons Ă  partager le rire et l’audace de vivre la tĂȘte haute, mĂȘme Ă  l’intĂ©rieur de leurs cages. Il y a un mois, nos compas MĂłnica et Francisco ont Ă©tĂ© emprisonnĂ©.e.s ; en guise de salutation pour elles/eux et dans le cadre de la semaine internationale de solidaritĂ© avec les prisonnier.e.s anarchistes, nous avons dĂ©cidĂ© de mener une action coordonnĂ©e qui consistait en une barricade sur l’autoroute, rĂ©alisĂ©e avec des pneus et dans le dĂ©ploiement d’une banderole depuis une passerelle proche (avec le message : MONICA ET FRANCISCO LIBRES ! plus un gigantesque symbole anarchiste au milieu) ainsi que dans le lancement de feux d’artifices. Avec cette modeste action, nous envoyons force et courage aux compas rĂ©cemment tombĂ©.e.s dans les griffes du pouvoir, Ă  celles/ceux qui y sont tombĂ©.e.s pendant la rĂ©volte et Ă  ceux/celles qui, depuis des annĂ©es, continuent leur lutte depuis la prison.

Feu aux prisons et à la société qui en a besoin.


Article publié le 06 Sep 2020 sur Attaque.noblogs.org