Mai 3, 2020
Par Le Monde Libertaire
218 visites


Entre 2013 et 2015 l’actuel directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, occupait auprès de Marisol Touraine le poste de conseiller chargé de la sécurité sanitaire. Cet homme; qui a dilapidé le stock stratégique de 1,7 milliard de masques lorsqu’il était conseiller sanitaire de Marisol Touraine, peut-on lire dans le Journal du Dimanche, vient tous les soirs nous annoncer sans honte le nombre de morts consécutifs au manque de masques.

Olivier Véran, quant à lui était déjà en poste en 2016: il était chargé du pilotage du Comité de réforme du financement des établissements de santé.

Lorsqu’il était député, il voulait donner des primes aux hôpitaux pour chasser les malades des urgences. Il participa activement à la politique de destruction de notre système hospitalier. Il fut le co-rédacteur des lois de financement de la Sécurité sociale et rapporteur de la loi Touraine de 2016 aggravée par a loi Buzyn de 2019.

Comme député de “La République en marche”, il fit deux propositions depuis 2017:
♦ Une proposition tentant d’introduire les asurances privées en remplacement de la Sécurité sociale.
♦ Une proposition consistant à mettre en place une prime de 70 euros par malade refusé à l’hospitalisation lors de leur arrivée aux urgences.
Ces propositions suscitèrent de telles protestations qu’elles furent refusées, temporairement: en effet, depuis le 1er janvier dix département expérimentent cette prime !!!

Le JDD, encore lui, a publié une étude intitulée
Pénurie de masques : enquête sur une faillite d’État ». On y apprend que ce sont les choix budgétaires faits sous François Hollande qui ont entraîné cette pénurie. L’étude souligne la responsabilité de Marisol Touraine, alors ministre de la Santé, dans cette affaire.

Lorsque Marisol Touraine accède au poste de ministre de la Santé en mai 2012, les stocks sont pleins, avec 1,7 milliards de masques. La nouvelle politique consistait à ne plus les stocker mais à pouvoir rapidement en faire fabriquer en Asie en cas de besoin. Chaque employeur, chaque hôpital est désormais censé acquérir le nombre de masques dont il estime avoir besoin.

Entre 2013 et 2015, rappelle le JDD, Jérôme Salomon, l’actuel directeur général de la Santé, occupait, auprès de Marisol Touraine, le poste de conseiller chargé de la sécurité sanitaire.

Résultat; en février 2020 il n’y avait plus de réserves.

Macron et ses godillots veulent nous faire croire qu’ils sont les sauveurs de la nation, mais ils sont, au même titre que les gouvernements qui leur ont précédé, de droite comme de gauche, responsables de ce désastre.

De combien de morts cette politique insensée est-elle responsable ?

Est-ce qu’on va enfin s’organiser pour demander des comptes ?

Exigeons un Nuremberg des responsables de la casse hospitalière !




Source: Monde-libertaire.fr