Le 11 septembre, plusieurs dizaines de milliers de travailleurs et travailleuses de la Santé ont manifesté à Varsovie. La fin de la manifestation n’était pas la fin du mouvement : elles et ils ont occupé la rue, devant le siège du Premier ministre et installé des tentes.

A l’origine du mouvement, les camarades du syndicat OZZPiP ; mais ce n’étaient pas que les infirmières et sages-femmes qui étaient présentes. Ambulanciers, kinésithérapeutes, médecins, etc., c’est le secteur de la Santé dans son ensemble qui s’est unifié.

Huit revendications sont mises en avant par le Comité national de grève et de mobilisation des travailleurs et travailleuses de la santé. Elles portent sur la rémunération, les embauches, les conditions de travail. Comme dans bien d’autres pays, la pandémie de COVID-19 a mis en exergue les conséquences de la destruction du système de santé.




Source: Laboursolidarity.org