Communiqué de la Marche des Solidarités

Le samedi 30 mai, des rassemblements et manifestations ont eu lieu dans une vingtaine de villes, de Brest et Rennes Ă  Strasbourg et Metz, de Lille Ă  NĂźmes et Perpignan, de Rouen et Le Havre Ă  Lyon et Grenoble ainsi qu’à OrlĂ©ans, Poitiers, Limoges
 et aussi Ă  Bruxelles et Bologne.

Au mĂ©pris du droit Ă  manifester, la manifestation Ă©tait interdite Ă  Paris. Mais le dispositif policier a Ă©tĂ© dĂ©bordĂ© par les milliers de manifestantEs et les cortĂšges cherchant Ă  accĂ©der aux places de l’OpĂ©ra et de la Madeleine. Un cortĂšge d’un millier de Sans-papiers et de soutiens partis des foyers de Montreuil a Ă©tĂ© bloquĂ© par des effectifs venus en urgence d’OpĂ©ra.

Comme le montrent les nombreuses vidĂ©os qui tournent sur les rĂ©seaux sociaux, la dĂ©termination impressionnante des Sans-Papiers a payĂ© et la manifestation, partie de Madeleine et OpĂ©ra, a eu lieu jusqu’à RĂ©publique.

La Marche des SolidaritĂ©s exige que le PrĂ©fet abroge les OQTF dĂ©livrĂ©es Ă  des Sans-Papiers arrĂȘtĂ©s lors de la manifestation et annule les amendes. Elle exige prioritairement la libĂ©ration immĂ©diate des deux Sans-Papiers dĂ©fĂ©rĂ©s au tribunal ce mardi 2 juin.

Les Sans-Papiers ont Ă©tĂ© en premiĂšre ligne de la crise sanitaire, soit parce qu’ils et elles ont continuĂ© de travailler, soit parce qu’ils et elles n’ont plus de revenu et se trouvent dans des situations sanitaires dramatiques. Pourtant le gouvernement n’a pas rĂ©pondu aux exigences portĂ©es par cette manifestation : rĂ©gularisation de touTEs les Sans-Papiers et MigrantEs, fermeture des Centres de RĂ©tention, logement dĂ©cent pour touTEs.

Le pouvoir ne veut pas entendre ? Nous allons donc augmenter le volume.

La Marche des SolidaritĂ©s appelle Ă  une nouvelle journĂ©e de manifestations le samedi 20 juin Ă  l’occasion de la JournĂ©e mondiale des rĂ©fugiĂ©Es. Les Sans-Papiers ont montrĂ© le 30 mai leur capacitĂ© Ă  se mobiliser, leur courage et leur dĂ©termination. Nous appelons toutes et tous, individus et organisations Ă  se joindre Ă  leur combat.

Nous n’attendrons pas le 20 juin et construirons cette manifestation dans les prochaines semaines.

Notamment :



La Marche des SolidaritĂ©s organisera des initiatives le 13 juin dans le cadre de la campagne « RĂ©gularisation ! Â»
lancée avec ANVITA, CIELE, Collectif Interorga de Rennes, EGM, Modus Operandi, et RUSF38.

Parce que, comme l’indiquait l’affiche pour le 30 mai, « SantĂ© = EgalitĂ© + LibertĂ© + SolidaritĂ© Â» nous appelons Ă  participer Ă  la journĂ©e de manifestations du 16 juin pour l’hĂŽpital public. Nous prenons contact avec les collectifs et syndicats mobilisĂ©s pour leur proposer d’organiser un cortĂšge avec les collectifs de Sans-Papiers dans cette manifestation et aussi de participer Ă  la manifestation du 20 juin Ă  nos cĂŽtĂ©s.

Enfin, parce que la lutte contre le racisme et les violences policiĂšres est Ă  la base de la Marche des SolidaritĂ©s, nous tenons Ă  exprimer notre solidaritĂ© Ă  la famille d’Adama TraorĂ© et au comitĂ© Adama et partageons leur colĂšre. Nous incitons touTEs celles et ceux qui le peuvent Ă  se joindre au rassemblement appelĂ© par le comitĂ© Adama ce mardi 2 juin Ă  19H00 devant le tribunal de Paris (porte de Clichy).


Article publié le 02 Juin 2020 sur Solidaires.org