Avril 15, 2022
Par Marseille Infos Autonomes
65 visites

On pouvait s’y attendre, c’est à un duel au sommet de l’immonde que débouche le 1er tour des présidentielles. Une fausse alternative entre un Macron dont le gouvernement a repoussé les limites de l’acceptable, par la violence de sa répression et de ses mesures autoritaires, racistes et libérales, et une Le Pen dont une éventuelle accession à la tête de l’État causerait d’irréparables dégâts à notre camp.

En effet, l’héritage fasciste qu’elle-même et son parti portent n’attendent que d’avoir le pouvoir pour s’exprimer pleinement à nouveau, il n’y a pas de doute là-dessus. Et ce sont les franges les plus opprimées qui en paieront le prix fort, ainsi que tou·tes celleux qui s’organisent et combattent pour l’émancipation.

Face à cela, partout dans le pays, notre camp réagit  : des manifestations sauvages à Rennes ou Lyon dimanche soir, le blocage et l’occupation de lieux d’étude, comme la Sorbonne depuis deux jours, et des appels à prendre la rue. Dès l’annonce des résultats, la Marche des Solidarités, rejointe mardi par l’ensemble des 240 organisations de la campagne Antiracisme & Solidarité, appelle à manifester ce samedi 16 avrilpartout sur le territoire.

A Marseille, après un certain temps de latence, voilà qu’est lancé un appel à manifester “pour la justice et l’égalité” par la citoyenniste Ligue des Droits de l’Homme… seulement contre l’extrême-droite et l’idée de Le Pen à l’Elysée, omettant tranquillement l’islamophobie et l’autoritarisme caractéristique du gouvernement actuel. Déjà plus conséquent, le syndicat Solidaires Etudiant·e·s appelle à rejoindre la manifestation pour “dégager Le Pen et combattre Macron”.

Joignons-nous pour faire bloc, retrouvons-nous pour donner le ton et “rappeler par tous les moyens possibles notre opposition aux racistes bons teints des palais macronistes comme aux frontistes old school” !


Oh, et dites-donc, l’affreux Macron s’invite en plein cœur de Marseille pour se pavaner en meeting samedi à partir de 14h au parc du Pharo. Qu’on réserve ou non sa place, on pourrait s’inviter…

A demain dans la rue.




Source: Mars-infos.org