Avril 7, 2022
Par Basse Chaine
28 visites

Cassons la tristesse et la résignation. Le pouvoir voudrait nous démoraliser, nous enfermer chez nous, nous confiner dans l’isoloir. Sortons dans la rue ! Pour l’urgence écologique et sociale, pour la liberté, la vie, l’amour, et tout ce qui en vaut la peine. Retrouvons nous avec des banderoles, de la musique, des créations et de la motivation. Retournons sur les piquets de grèves, sur les ZAD, dans les cortèges, dans les occupations, sur les ronds-points…

Le soir du premier tour des élections de 2017, on entendait dans la rue : « Macron aujourd’hui c’est un risque fasciste dans 5 ans. »

Nous y sommes. D’un côté, Macron en autocrate isolé veut être reconduit sans campagne ni débat. De l’autre, Le Pen, renforcée par des années de catastrophe et appuyée par les médias espère se hisser au pouvoir.

Alors oui, serrons les rangs et allons voter !

Mais quelle que soit la configuration électorale à l’issue du premier tour, même si la gauche y parvient, il faudra prendre la rue, se défendre, prendre des forces, imposer le vent du changement. L’histoire nous montre que les avancées sont toujours arrachées par la mobilisation, la révolte, la grève, le blocage.

Quel que soit le résultat de la présidentielle, même favorable, l’élu des dieux ne le sera qu’avec l’assentiment d’une minorité de sympathisants.

Quel que soit le résultat de la présidentielle, même favorable, le véritable changement ne pourra avoir lieu sans l’appui de luttes nombreuses et déterminées.

Alors rendez-vous dès samedi 9 avril avec les camarades Gilets jaunes de CJA pour une nouvelle occupation de rond-point. Départ du jardin du Mail à 14h30 pour s’organiser ( retrouvez-nous près du kiosque sans objet particulier qui pourrait vous identifier comme manifestant, les contrôles d’identité sont récurrents au Mail le samedi à cette heure… ) mais n’hésitez pas ensuite à apporter de quoi le rendre visible : pancartes, banderoles, tracts, gilets jaunes… Et n’oubliez pas non plus un petit kekchose à boire ou à grignoter, histoire de se réchauffer !

Le printemps est là, nous aussi !

Le CERCLE 49




Source: Basse-chaine.info