Septembre 19, 2018
Par Rebellyon
297 visites


Le monde des Grands Projets et ses ennemis. Voyage au coeur des nouvelles pratiques révolutionnaires de Serge Quadruppani, La Découverte, 2018

Derrière les projets d’ingenierie sociale portés par les zélateurs de la start-up nation, il y a la même logique que celle qui est à l’oeuvre dans les « grand projets imposés » : une rationalité qui veut dominer tous les aspects de notre vie au nom de l’efficacité d’un système économique fondé sur la recherche du profit. Comme dans l’exemple que donne Serge Quadruppani à propos des téléphones mobiles (p. 27) « pur concentré de violence » tant du côté de leur production (extraction de métaux rares en Afrique, usines-dortoirs en Chine) que de leur consommation (logiciels destinés à générer une addiction permanente), le « monde » qui se profile derrière les différents « grands projets » (aéroport de NDDL, chantier du train TAV entre Lyon et Turin, enfouissement des déchets nucléaires à Bure, grand contournement ouest de Strasbourg, Center Parcs de Roybon, …) est celui de la violence contre la vie. Dans cet essai de 152 pages l’auteur tente de faire comprendre quel « monde les Grands Projets bâtissent » (p. 39) et comment les mouvements de résistance qui s’y opposent ont déjà remporté une victoire : « la formation d’un sujet collectif » mobilisé dans la rage et dans la joie contre « leur » monde. Ce que montre bien Quadruppani c’est l’ancrage de ces différentes luttes dans des territoires, où dès lors la question du « sujet révolutionnaire » en termes de « classe » ne se pose plus, car ils permettent l’émergence de communautés singulières. Celles-ci sont non seulement indifférentes aux « imaginaires idéologiques des luttes précédentes » tout en en fécondant leur mémoire, mais elles posent des questions concrètes et universelles car globales. Bloquer un flux à partir d’un territoire permet d’interroger toutes les connexions de ce flux avec l’ensemble d’un système qui marchandise et détruit le vivant.

On pourra échanger avec Serge Quadruppani qui présentera les idées défendues dans ce petit livre à 13 euros le samedi 29 septembre à la librairie La Gryffe à partir de 15h.

JPEG - 382.7 ko



Source: