Novembre 19, 2021
Par Basse Chaine
256 visites


Samedi 20 novembre, retrouvons-nous à 14 heures au kiosque du jardin du Mail pour nous rendre ensemble à une garden-party giletjaunesque sur un rond-point proche du centre-ville ( les précisions seront données sur place ). Venez avec ou sans gilet mais apportez de quoi passer l’après-midi agréablement ! ( café chaud, gâteaux… )

Les Gilets Jaunes d’Angers invitent ainsi l’ensemble des citoyen.ne.s à célébrer les 3 ans d’existence de notre mouvement à nos côtés, car nous accueillons tou.te.s celles et ceux qui se battent pour un monde meilleur, solidaire et fraternel !

A 20 semaines/actes du premier tour des élections présidentielles, nous avons toutes et tous une bonne raison d’envoyer un message fort à Emmanuel MACRON, à son gouvernement et aux grandes fortunes qui les ont mis en place.

• Sympathisant.e.s de la colère des Gilets Jaunes, joignez-vous à nous pour exiger à nouveau la justice fiscale, la justice sociale, la justice écologique et l’instauration de la démocratie directe.

• Étudiant.e.s, dès octobre 2017, le ton était donné pour ce qui vous concernait. Par décret vos APL baissaient de 5€ afin d’assainir les finances de l’État. Belle hypocrisie d’économiser 32,5 millions d’euros sur le dos des plus précaires quand, dans le même temps, la suppression de l’ISF retirait des caisses publiques 5 milliards de revenus ! Depuis cela la Macronie est restée sur sa ligne de conduite : abandonné.e.s à votre sort durant la pandémie, vous êtes aujourd’hui confronté.e.s à l’absence d’investissement dans l’Université qui explique que des étudiant.e.s n’obtiennent pas de places en master malgré l’acquisition de leur licence.

• Retraité.e.s, en janvier 2018, l’hyper-président s’attaquait à vos pensions en augmentant de 1,7 point la Cotisation Sociale Généralisée.

Fin septembre 2021 on apprenait que les pensions allaient être revalorisées de 1,1% au 1er janvier 2022… alors que le coût de la vie va augmenter lui de 1,5% l’année prochaine ! Ceci va mathématiquement engendrer un appauvrissement de nos ancien.ne.s… Si « on juge une société à la manière dont elle traite ses aîné.e.s » alors honte à ce que LREM fait de la France !

• Travailleurs et travailleuses jamais un quinquennat n’aura autant porté atteinte à votre pouvoir d’achat et à vos droits. La paupérisation induite par l’augmentation du prix de l’essence en 2018 paraît aujourd’hui bien dérisoire aux vues de l’augmentation du carburant, du gaz, de l’électricité et de toutes les matières premières. Une seule chose n’augmente pas : votre salaire. Le Pouvoir essaie d’acheter votre calme, si ce n’est vos voix pour l’élection à venir, aux moyens d’un chèque inflation mais ne soyez pas dupes : in fine se seront vos poches ou la suppression de vos services publics qui rembourseront cette aide dérisoire de 100€. Dans le même temps vos droits ont été attaqués comme jamais, notamment par la réforme des retraites (à nouveau remise sur le tapis) qui vous obligera à travailler plus longtemps, sans tenir compte de la pénibilité des métiers, voire vous appauvrira si le gouvernement arrive à mettre en place le système à points que nous combattîmes durant l’hiver 2019-2020.

• Précaires, alors que le système entretient depuis 50 ans le chômage de masse pour créer de la concurrence dans le monde du travail, on vous a culpabilisé.e.s tout au long de ce quinquennat et aujourd’hui la Macronie parachève son œuvre en retirant purement et simplement 300€ d’allocation chômage mensuelle aux plus pauvres d’entre vous. Le travail forcé, aussi sous-payé et dégradant soit-il, ou la mort en somme…

• Soignant.e.s, quelle catégorie professionnelle illustre plus que la vôtre le cynisme de la Macronie ? Vous étiez méprisé.e.s en 2019 lorsque vous alertiez sur l’état de délabrement de l’Hôpital Public. En 2020 vous êtes devenu.e.s des « héros » qu’on a habillé avec des sacs poubelles et des masques de plongée face à la pandémie de COVID19. Aujourd’hui celles et ceux qui ont refusé de céder au chantage vaccinal sont devenu.e.s des parias, exclu.e.s de la vocation de toute une vie.

• Salarié.e.s de la SNCF, vous qui avez si souvent combattu à nos côtés avec vos gilets oranges, votre entreprise a été démantelée à l’été 2018 et est aujourd’hui en cours de privatisation. Rejoignez-nous pour l’honneur des cheminots et l’avenir de vos marmots !

• Salarié.e.s d’EDF, avez-vous senti le couperet de la privatisation passer à quelques centimètres de votre nuque lorsque le gouvernement et votre PDG ont annoncé le démantèlement du groupe public via leur projet Hercule ? Aujourd’hui les mobilisations, que les Gilets Jaunes ont accompagnées partout en France, ont fait reculer le gouvernement mais ce n’est que partie remise face aux enjeux environnementaux et économiques qui nous font face.

• Militant.e.s écologistes que reste-t-il aujourd’hui des belles promesses du Champion de la Terre lorsqu’il disait accepter « sans filtre » les préconisations de la Convention Citoyenne sur le Climat ? Les marionnettes de l’Assemblée Nationale ont voté le retour de pesticides nocifs à l’ensemble de la biosphère, la loi Climat & Résilience est un ensemble de mesurettes qui ne s’attaquent pas aux vrais problèmes (puisque causés par les industriels amis et financeurs de la réélection de M. MACRON) et pendant ce temps le président et ses ministres voyagent en jets privés et participent à des chasses à courre…

• Militant.e.s féministes, alors que la Macronie prétendait faire de l’égalité Hommes/Femmes la grande cause du quinquennat, qu’avez-vous vu mis en place pour combattre les injustices dans le monde du travail et les féminicides ? Un numéro vert et un Ministre de l’Intérieur accusé de viol !

• Militant.e.s antifascistes, dans cette période ou le Pouvoir favorise la montée des idées réactionnaires car il se croit intouchable face à un Zemmour ou une Le Pen au second tour, vous êtes devenu.e.s les ennemi.e.s à abattre et on s’acharne sur les vôtres, qui furent pour beaucoup des soutiens indéfectibles de notre combat pour l’équité au sein de la société et entre les peuples. Face à nos luttes éparpillées l’oligarchie n’affiche que du mépris, nous regardant comme derrière une vitre sans tain nous débattre face à une police militarisée agissant comme une milice (Depuis le début du quinquennat combien de mort.e.s dans les quartiers ? combien de mutilé.e.s et d’éborgné.e.s dans les manifestations ? combien de militants pacifiques blessé.e.s ?) et une justice aux ordres. Pendant que la peur et la lassitude affaiblissent nos rangs, le Pouvoir cherche à se renforcer aux moyens d’un arsenal matériel (Lanceurs de Balles de Défense, grenades, blindés, etc) et judiciaire (Nouveau Schéma du Maintien de l’Ordre, Loi de Sécurité Globale) dignes des régimes les plus autoritaires. Dans le même temps il ignore les alertes des ONG et des instances internationales et va même jusqu’à museler la presse de terrain pour cacher la contestation et les exactions policières. Aujourd’hui il est plus que temps de rassembler les forces progressistes de ce pays pour refuser l’avenir sombre qu’on nous promet.

▮ Retrouvons-nous à 14h au jardin du Mail pour se joindre à la garden-party des Gilets jaunes dans la joie d’être ensemble. Grâce à votre présence, ce 158e acte ne sonnera pas la fin d’un mouvement mais peut-être le début d’un nouveau monde !

Le CERCLE 49




Source: Basse-chaine.info